• La prison Hoa Lo de Hanoi
  • La prison Hoa Lo de Hanoi

  • Mis à jour le 2 Oct, 2019       Par: La Rédaction
  • La capitale vietnamienne Hanoi est une étape culturelle incontournable lors de votre voyage au Vietnam. Parmi toutes les curiosités culturelles que la capitale à offrir aux visiteurs, la prison Hoa Lo de Hanoi est une visite intéressante à faire pour connaître l’histoire contemporaine de Hanoi. Une visite émouvante où la prison Hoa Lo de Hanoi vieille de plus de cent ans dévoile à ses visiteurs son lourd passé.

    Histoire de la prison Hoa Lo de Hanoi

    Construite par les autorités coloniales françaises à la fin du XIXème siècle, la prison Hoa Lo alors appelée à l’époque maison centrale ouvrit ses portes en 1896. Elle était à cette époque la plus grande prison d’Indochine et était destinée à incarcérer les patriotes vietnamiens et les combattants révolutionnaires afin de renforcer son contrôle de la montée indépendantiste. Le complexe carcéral se composait d’une prison, d’un tribunal et était le siège de la police secrète.

    prison Hoa Lo de Hanoi guillotine

    Elle fut également un lieu de torture et d’exécution, la guillotine, bien mise en évidence, est là pour en témoigner. La maison centrale de Hanoi était connue pour ses conditions de détention extrêmement sévères et concentrationnaires. Plus de 2000 détenus y étaient entassés alors que les locaux ne pouvaient en accueillir que 500 ! Elle devint alors un foyer révolutionnaire où se concentraient tous les ressentiments contre l’autorité brutale du régime colonial. La première épouse du général Vo Nguyen Giap, héros militaire de l’indépendance vietnamienne et artisan de la débâcle française à Dien Bien Phu, mourut à la maison centrale de Hanoi, alimentant sa haine de la puissance colonisatrice française.

    prison Hoa Lo de Hanoi stèle commémorative

    Après le départ des Français en 1954, la maison centrale devint la prison Hoa Lo puisqu’elle s’ouvrait dans la rue éponyme. Les autorités vietnamiennes y incarcéraient les anti-communistes et les criminels de droit commun. Pendant la guerre du Vietnam, de 1963 à 1973, la prison Hoa Lo de Hanoi emprisonna les pilotes américains dont les avions avaient été abattus lors des bombardements sur le Nord du pays. Abattu en 1966 au-dessus de Hanoi lors d'une mission de bombardement, le pilote américain Douglas Peterson fut emprisonné 6 ans et demi dans ce que les pilotes de l’US Navy appelaient ironiquement « Hanoi Hilton ». En 1997, il devint le premier ambassadeur américain au Vietnam depuis la fin de la guerre marquant la réconciliation entière entre le Vietnam communiste et la première puissance mondiale. Autre prisonnier célèbre détenu au « Hanoi Hilton » est l’ancien sénateur républicain et candidat à la présidentielle américaine John McCain et qui a raconté ses années de captivité dans « Faith of my Fathers ».

    Aujourd’hui, la prison Hoa Lo de Hanoi est devenu un complexe hôtelier et commercial. Une partie a été sauvegardée et classée monument historique en 1997 et abrite un établissement muséographique.

    Découverte du musée de la prison Hoa Lo de Hanoi

    prison hoa lo de hanoi cellule

    Le musée est constitué de trois bâtiments de deux étages où une impressionnante scénographie évoque le dur univers carcéral qui ne laissera personne indifférent. On peut découvrir les cellules communes pour hommes et pour femmes où des mannequins enchaînés illustrent les conditions effrayantes de détention et les cellules encore plus sordides destinées aux prisonniers confinés à l’isolement. L’atmosphère se veut volontairement angoissante et oppressante afin que les visiteurs puissent saisir la dureté des lieux. On peut observer également les nombreux objets de torture utilisés par les geôliers et aussi la guillotine dévoilée devant l’entrée des geôles rappelle aux condamnés leur ultime destin. Passé cette effroyable guillotine, vous découvrez le mémorial qui commémore et glorifie les prisonniers politiques vietnamiens ayant subis les sévices. On peut également voir plusieurs documents originaux des autorités coloniales françaises, des photos des prisonniers vietnamiens mais également américains lors de leur captivité au « Hanoi Hilton ». 

    prison Hoa Lo de Hanoi document

    Un peu de douceur dans ce monde de brute

    Que diriez-vous de vous remettre en douceur de vos émotions après la poignante visite de la prison Hoa Lo de Hanoi ? A une centaine de mètres de là se trouve une des adresses les plus gourmandes de Hanoi : la Maison Marou. Les chocolatiers Marou élaborent toutes leurs créations gourmandes à partir de cacao vietnamien du delta du Mékong ou des contreforts de la Cordillère Annamitique. Une fabrication 100% artisanale qui met à l’honneur le riche terroir vietnamien. Une véritable chocolaterie initiée par deux Français, Vincent Mourou et Samuel Maruta, où vous pouvez observer le processus de fabrication du chocolat et des pâtisseries. Dans ce lieu apprécié des gourmets, vous pouvez boire un café ou un chocolat chaud vietnamien accompagné de quelques délices chocolatés à la double culture comme le gourmand « Paris-Saigon » ou des classiques de la pâtisserie française comme les éclairs, les religieuses ou l’opéra. Une boutique attenante vous permettra de rapporter des boites de chocolats ou des tablettes grand cru qui viennent d’être fabriqués sous vos yeux. 

    Vous aimerez lire également

    >> Les 10 meilleurs musées de Hanoi à visiter

    >> Visiter Hanoi en 1, 2 ou 3 jours, que voir et faire ?


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Articles similaires