• La cité impériale de Thang long, visage millénaire de Hanoi
  • La cité impériale de Thang long, visage millénaire de Hanoi

  • Mis à jour le 1 Oct, 2019       Par: La Rédaction
  • Hanoi est certainement une des capitales les plus fascinantes d’Asie du Sud-Est. Captivante pour ses scènes de rue animées, sa scène gastronomique unique, son patrimoine colonial bien préservé, pour ses nombreux musées, lieux de culte et autres curiosités culturelles de premier plan. Parmi elles, découvrons ensemble l’ancienne citadelle de Hanoi qui jadis faisait partie de la cité impériale de Thang Long, nom originel de Hanoi, un des plus beaux monuments de la capitale vietnamienne.

    Histoire de la cité impériale de Thang Long

    cite imperiale thang long hanoi carte

    Hanoi fut fondée par le roi Ly Thai To en 1010 et a de ce fait récemment fêté son millénaire. Ly Thai To, fondateur légendaire de la grande dynastie vietnamienne Ly et connu pour avoir chassé l'envahisseur chinois du Dai Co Viet, ordonna le transfert de Thang Long sur l'emplacement actuel de Hanoi. Pour asseoir son pouvoir, la construction d’une cité impériale fut entreprise. La cité impériale de Thang Long fut édifiée sur les vestiges d'une citadelle chinoise remontant au VIIème siècle. Les dynasties qui se succédèrent pendant des siècles apportèrent leurs touches personnelles, la cité impériale de Thang Long connut alors plusieurs agrandissements qui ont donnés trois cités distinctes.  Au centre on trouvait la cité pourpre qui était la résidence royale sous les dynasties des Ly et des Trân. Furent ensuite édifiée la cité impériale puis la citadelle. 

    En 1805, bien que la capitale fût, sous l’impulsion de la dynastie Nguyen, transférée à Hué, il fut décidé d’agrandir la citadelle et de transformer la cité interdite en résidence pour les mandarins en poste dans le Nord. En 1882, les troupes du commandant Henri Rivière prennent d’assaut la citadelle et la détruisent afin d’être en position favorable pour négocier avec l’empereur d’Annam. Plus tard, installée à Hanoi qui était le siège de son pouvoir colonial, les autorités françaises rasèrent plusieurs bâtiments de l’ancienne cité impériale pour y installer le siège de son artillerie. 

    En 1945, l’armée impériale japonaise utilisa la citadelle pour emprisonner plus de 4 000 soldats français capturés lors du coup de force des Japonais en mars 1945. Vouée au secret pendant des décennies, la citadelle n’a été ouverte que très récemment au public, le 2 octobre 2004, suscitant un vif intérêt de la part des Vietnamiens et des visiteurs étrangers. Le 31 juillet 2010, la citadelle impériale de Thang Long est devenue le 900ème site à être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Une fierté nationale qui vient rejoindre les huit autres sites classés à l’Unesco, faisant du Vietnam le pays ayant le plus de sites inscrits à l’Unesco en Asie du Sud-Est.

    Visite de l’ancienne citadelle de Hanoi

    cité impériale thang long hanoi porte sud

    Bien que les palais et édifices royaux aient été en grande partie détruits à la fin du XIXème siècle, les vestiges restants expriment une culture originale asiatique propre à la basse vallée du fleuve Rouge. Dans le bâtiment d’entrée, vous pouvez voir une rétrospective de la déclaration d’indépendance de 1945 et du début des combats à Hanoi avec l’armée française. Puis, en traversant une vaste esplanade vous vous retrouvez face à la magnifique porte Sud (Doan Môn) qui était jadis était l'entrée protocolaire de la cité interdite. Une porte imposante de deux étages surmontés d’un pavillon construit dans un style chinois avec ses toits recourbés. Après avoir passé cette majestueuse porte, vous débouchez dans un grand parc où se trouvent d’anciens bâtiments militaires coloniaux.

    cité impériale thang long vestige palais

    Vous découvrez ensuite les fondations du Palais de Kinh Thien édifié au début du XVème siècle sur ordre du roi Le Thai To. Mais ce n’est qu’une trentaine d’années plus tard que le palais fut finalement terminé et profita au roi Le Thanh Tong. Détruit par les Français, ce palais il ne reste plus aujourd’hui que l’esplanade, qui mesure 57 mètres de long, 41 mètres et demi de large et 2,3 mètres de haut, flanquée de deux escaliers et dragons en pierre sculptée. Le palais se situe au cœur de la cité interdite et était utilisé à l'occasion du sacre des rois. Derrière les vestiges du Palais de Kinh Thien se trouvent des bunkers qui servirent de quartier général à l’Armée populaire vietnamienne jusqu’à la fin de la guerre en 1975.

    cité impériale thang long hanoi bunket

    On peut visiter les bunkers et voir des objets et des outils que les camarades du Politburo et de la Commission militaire centrale, du ministère de la Défense et de l'état-major utilisèrent durant la guerre du Vietnam. Continuez vers la porte Nord (Bac Môn) pour découvrir le Pavillon des Concubines destiné aux femmes de la cour. Erigé au XIXème siècle, ce bâtiment fût reconstruit pendant la période coloniale. Sur la porte Nord, vous pouvez observer les traces de boulets de canon tirés lors de l’agression français en 1882. 

    Ne pas manquer également de visiter la Tour du Drapeau construite en 1812 et ayant survécu aux affres d’une histoire mouvementée. A voir également les fouilles archéologiques d’une ancienne citadelle datant du VIIème qui se trouve en face de la citadelle, de l’autre côté de la rue Hoang Dieu.  

    Horaires de visite : tous les jours sauf LE lundi, de 8h30 à 11h30 et de 14h00 à 17h00.
    Adresse : 19C rue Hoang Dieu, Ba Dinh, Hanoi
    Prix de l’entrée : 30 000 VND
    Siteweb : http://www.hoangthanhthanglong.vn/en/

    Vous pourriez aimer aussi :

    >> Visiter Hanoi en 1, 2 ou 3 jours, que voir et faire ?

    >> Les incontournables à visiter à Hanoi et ses environs


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Articles similaires