• Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï
  • Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï - 49

  • Mis à jour le 6 Juin, 2024       Par: Nina

Face à l’agitation urbaine qui règne, les petites ruelles du vieux quartier de Hanoï demeurent indispensables au développement socio-économique de la capitale. À travers des vicissitudes de l’histoire, ces ruelles préservent les mœurs et coutumes des Hanoïens, devenant ainsi les gardiennes des traditions de la ville.

Table des Contenus[Masquer]

Le vieux quartier embrasse ses coin et recoins dans ses bras

Hanoï possède des ruelles si petites et sombres qu’une seule personne peut y passer à la fois. En les traversant, il est souvent nécessaire de se pencher et de tenir une lampe torche pour éclairer son chemin. Cela fait partie intégrante de la vie quotidienne des habitants du vieux quartier. Certaines de ces ruelles datent de plusieurs centaines d’années et sont devenues emblématiques de cette terre millénaire. En effet, ces ruelles étroites sont plus que de simples passages. Elles sont les témoins silencieux de l’histoire de Hanoï. Leurs murs chargés de mousse et de lierre racontent des siècles de vie et de culture. Les résidents qui y vivent perpétuent des traditions ancestrales, rendant hommage à l’héritage de leurs ancêtres. Chaque coin et recoin de ces ruelles recèle une anecdote, un souvenir, une trace de ceux qui ont foulé ses pavés avant vous.

Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï

Des ruelles les plus spéciales de Hanoï

Au cœur du vieux quartier de Hanoï, les ruelles étroites et sinueuses constituent des éléments incontournables du paysage urbain. Ces passages cachés regorgent de vie, de culture et d’histoire, offrant une perspective unique sur la vie quotidienne des Hanoïens. La vie dans ces ruelles est rythmée par des habitudes et des rituels quotidiens, qui tissent une toile complexe de traditions et de modernité.

Le matin, les habitants se saluent en se rendant au marché pour acheter des produits frais. Les vendeurs ambulants parcourent les ruelles en criant pour annoncer leurs arrivées et aussi leurs marchandises, ajoutant une symphonie de sons à ce décor vivant. Ces cris, accompagnés du cliquetis des vélos et des scooters, forment une mélodie familière qui réveille doucement les ruelles.

À l’heure des repas, les ruelles se remplissent des odeurs alléchantes des plats traditionnels préparés par les familles, rappelant l’importance de la cuisine dans la culture vietnamienne. Les cuisines s’animent, les marmites bouillonnent, et les arômes de pho, de bánh mì et de divers mets se mêlent, attirant les habitants et les visiteurs.

Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï

( La ruelle n°24 Hang Dieu a une largeur de près de 49 cm dans sa partie la plus étroite, de plus de 60 cm dans sa partie la plus large, et sa partie la plus basse est de 1,68 m)

Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï

(Mme Nguyen Thi Hue, dans la ruelle 24 Hang Dieu, a déclaré que cette ruelle ne peut accueillir qu'une seule personne qui marche. Si deux personnes passent en même temps, elles doivent esquiver et se baisser.)

Ruelles emblématiques et historiques.

Parmi les ruelles les plus particulières de Hanoï, celle située au 96 rue Hàng Buôm se distingue par sa longueur impressionnante de plus de 600 mètres, offrant un accès direct à la rue Ngo Gach. Les voyageurs apprécient vivement ce raccourci lorsqu’ils découvrent le centre-ville de Hanoï. Dans les années 2000, ce passage n’était connu que des habitants locaux. Progressivement, il est devenu une étape incontournable lors des visites de la capitale vietnamienne. Cette ruelle, avec ses façades patinées par le temps et ses balcons fleuris, raconte l’histoire de plusieurs générations.

ruelle-96-hang-buom-hanoi

Près du lac de Hoàn Kiêm( (lac de l’Épée restituée), la rue Hàng Trông abrite une ruelle très prisée par les habitants et les voyageurs. Avec seulement 50 centimètres de large, elle mène à un petit escalier permettant d’accéder au deuxième étage, où se trouve le célèbre restaurant de Pho de Hanoï, intitulé « Pho Bung». Ce minuscule restaurant exigu attire une clientèle qui doit faire la queue pour attendre son tour, rendant cette ruelle particulièrement célèbre. Il n'existe aucune autre ruelle de Hanoï avec un restaurant de Pho situé sur un balcon, ce qui ajoute à son charme unique.

Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï

(Si quelqu'un veut manger du pho "bưng", il faut aller dans cette petite ruelle)

Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï

L’esprit communautaire des ruelles

Ces passages cachés sont également des lieux de rencontre et de convivialité. Les voisins s’y retrouvent pour discuter, partager un repas ou simplement échanger des nouvelles. Malgré l’étroitesse des lieux, un véritable esprit communautaire y règne, renforçant les liens sociaux entre les habitants. Les enfants jouent à des jeux traditionnels, courant et riant dans ces allées, tandis que les aînés, assis sur des bancs improvisés, partagent des histoires du passé.

Situé sur la rue de Hàng Gai, une ruelle abrite une dizaine de familles, chacune disposant d’environ 25 mètres carrés. Certaines d’entre elles y habitent depuis 1954 et conservent encore la configuration originale de leurs demeures. D’autres familles, en raison de l’agrandissement et du partage des étages, ont vu la superficie moyenne de leurs foyers diminuer à 20 mètres carrés à cause des murs séparant les habitations. Ce partage de l’espace, bien que contraignant, a renforcé les liens entre les familles, créant une communauté soudée et solidaire. Les festivités, les célébrations et les rites religieux se déroulent souvent dans ces ruelles, renforçant le sentiment d’appartenance à une communauté. Les ruelles jouent également un rôle crucial dans le maintien des traditions locales. Les artisans y tiennent des échoppes où ils pratiquent des métiers traditionnels, comme la fabrication de lanternes, la calligraphie, ou encore la préparation de médicaments à base de plantes. Ces métiers, transmis de génération en génération, sont essentiels pour la préservation du patrimoine culturel de Hanoï.

Le rôle économique des ruelles

Outre leur importance culturelle et sociale, les ruelles du vieux quartier de Hanoï jouent un rôle clé dans l’économie locale. De nombreuses petites boutiques et ateliers y sont installés, contribuant à la dynamique économique de la région. Les artisans, commerçants et restaurateurs qui y opèrent attirent à la fois les habitants et les touristes, générant une activité économique florissante. Les ruelles sont également des centres d’innovation et de créativité. Les jeunes entrepreneurs y ouvrent des cafés, des galeries d’art et des boutiques de mode, alliant modernité et tradition. Ces initiatives participent à la revitalisation des ruelles, tout en préservant leur caractère authentique.

Un cafe au ruelle 11 Hang Gai - Hanoi

 ( Un café à la ruelle n°11 Hang Gai )

Un avenir entre tradition et modernité

Les ruelles de Hanoï sont en constante évolution. Si certaines ont su préserver leur charme d’antan, d’autres s’adaptent aux changements et aux besoins de la vie moderne. Les autorités locales et les habitants travaillent ensemble pour rénover et entretenir ces ruelles, tout en veillant à ne pas altérer leur essence. Les initiatives visant à promouvoir le tourisme durable dans le vieux quartier de Hanoï mettent en lumière l’importance de ces ruelles. Des visites guidées permettent aux visiteurs de découvrir l’histoire et la culture de ces passages cachés, tout en respectant les modes de vie des résidents.

En somme, les petites ruelles du vieux quartier de Hanoï sont bien plus que des voies de passage. Elles sont l’âme vivante de la ville, un témoignage de son riche patrimoine culturel et historique, et un symbole de la résilience et de la solidarité de ses habitants. Elles incarnent une partie essentielle de l'identité de Hanoï, rappelant que, malgré les changements et les défis du temps, certaines traditions et valeurs continuent de prospérer, enchâssées dans les pierres et les cœurs de ceux qui vivent dans ces ruelles. Ces ruelles restent des lieux fascinants à explorer pour toute personne désireuse de comprendre l’âme de Hanoï.

Les toutes petites ruelles au cœur du vieux quartier de Hanoï

Ainsi les ruelles de Hanoï continuent de captiver et d’inspirer ceux qui s’y aventurent, offrant un aperçu intime de la vie urbaine vietnamienne. Elles sont les gardiennes d’une histoire riche et complexe, où chaque pierre, chaque mur, et chaque habitant raconte une partie de l’histoire de cette ville millénaire. Pour les voyageurs, arpenter ses ruelles est une expérience unique, une immersion totale dans le cœur battant de Hanoï. Pour les habitants, elles représentent bien plus qu’un simple lieu de vie, elles sont le reflet de leur identité, de leurs traditions et de leur avenir commun. 

Vous aimeriez également:

>> 6 rues à visiter absolument dans le vieux quartier de Hanoi

>> Hanoi: Les rues les plus célèbres du Vieux Quartier de Hanoi

>> Les visites à pied à Hanoï 

>> Hanoi Vietnam : Top 10 des meilleures choses à faire à Hanoi


Partager

Commentaire


Entrez le résultat du calcul suivant

Articles similaires


Nouveautés

/voyage-sportif-vietnam
Voyage sportif au Vietnam

le 14 Juin, 2024 &nbsp&nbsp &nbsp&nbsp

/nem-vietnamien-et-ses-histoires
Le Nem vietnamien et ses histoires inédites

le 13 Juin, 2024 &nbsp&nbsp &nbsp&nbsp

Lire la suite