• Dialogue avec les rizières en terrasse au Vietnam, le plus bel écrin de montagne
  • Dialogue avec les rizières en terrasse au Vietnam, le plus bel écrin de montagne

  • le 26 Juin, 2018       Par: Dzung NGUYEN
  • Intimement liées à l’histoire et au mode de vie des minorités ethniques habitant les zones montagneuses du nord, les rizières en terrasse spectaculaires au Vietnam doivent leur réputation aux hommes et femmes des Hmong, Dao, La Chi, Nung…Où aller pour en admirer les plus belles dont certaines reconnues par l’Unesco comme patrimoine naturel du monde ? Pour y répondre, laissez-vous guider par les amoureux de trekking en direction des monts et vaux tonkinois  de Sapa à Lao Cai, Mu Cang Chai à Yen Bai et Hoang Su Phi à Ha Giang.

    Si ces joyeux sculptés à flanc de montagne enchantent les visiteurs avec la beauté époustouflante, leur existence ne se résume pas à un moyen de survie.  Ils représentent à la fois un travail de longue haleine et un patrimoine formidable que préservent les groupes ethniques depuis des générations. De multiples tâches d'un travail de titan à mener toujours dans les conditions difficiles jusqu’aux rituels mystiques de culte aux génies, c’est autour des cascades de rizières que s’articule la vie quotidienne et spirituelle des minorités ethniques vivant en altitude.

    riziere en terrasse au vietnam saison de pluies

    Comment les ethnies sculptent- elles les rizières en terrasse ?

    Du défrichage, irrigation, repiquage…jusqu’à la récolte, étape par étape, ce mode cultural en haute montagne remonte à des centaines d’années. Notons que, dans un premier temps, c’est sous le pied des montagnes où les courants d’eau sont plus accessibles que les tribus pratiquent la culture de riz. Quand l’on a plus de bouches à nourrir, elles commencent à choisir le flanc de colline et le haut de montagne pour travailler la terre. Afin de décider l’endroit où implanter les champs, la première tâche du paysan consiste à dépister un courant d’eau servant à irriguer les premières rizières en terrasse ou bien les premiers gradins. Pour cette étape, l’accessibilité et la stabilité de l’eau comptent en premier lieu. Il faut ensuite s’assurer l’alimentation en eau pour les niveaux de champs qui se succèdent de haut en bas. 

    riziere en terrasse au vietnam sechage de riz

    Un travail crucial à veiller par tout laboureur est d’aménager les diguettes séparant les parcelles où l’eau est maintenue pour la pousse du riz. De loin, les diguettes s’aperçoivent comme les fils qui tissent les champs. D’une hauteur allant de 30cm jusqu’à un mètre, elles sont normalement plus épaisses que celles façonnées dans la plaine en raison des risques d’éboulement en saisons de pluies. Plus le versant est important, plus l’écart entre deux gradins est grand et les diguettes exigent ainsi une attention particulière pour une fonction durable. On retrouve à Sapa comme dans d’autres régions du pays les rizières en terrasse qui font entre 0,5 mètre et 10 mètres de large et une centaine de mètres de long, entourant la quasi-totalité d’un mont ou une colline.

    L’irrigation en montagne est un chantier alliant nature et homme et ce dernier ne cesse de mettre en valeur les savoir-faire forgé et hérité des ancêtres. L’étape à suivre est de labourer qui est chargée par l’homme, exigeant condition physique, patience et adresse, confie Giang A Dinh, un Hmong vivant la commune Che Cu Nha, à Mu Cang Chai. 

           >> Vous aimerez aussi Mu Cang Chai, un des plus beaux circuits du nord-ouest

    Lorsque la jeune pousse possède 4, 5 feuilles, on les récupère pour procéder au repiquage.

    Au temps de récolte, si les Kinh ramènent les paquets de riz mûr chez eux pour faire travailler la machine de battage, les Hmong les laissent sécher sous le soleil entre un et trois jours avant le battage entièrement manuel. Tout rudimentaire, l’instrument unique de ces producteurs est une caisse de bois avec laquelle les membres de la famille partagent les tâches. Les pailles sont ramassées en paquet pour servir de nourriture des buffles en hiver. 

    riziere en terrasse au vietnam battage de riz

    Les Hmong et Dao à Sapa et Mu Cang Chai s’attachent à préserver les types de riz traditionnels dont les principaux sont riz ordinaire et riz gluant. La semence, quant à elle, fait également partie de l’héritage qui est transmise aux descendants ou entre frères ou sœurs d’une famille. L'adoption des variétés de riz se diffère entre les communes et les foyers. Et ceci est fondé sur l’adaptabilité du riz aux terrains particuliers, le besoin d’alimentation et aussi les coutumes de croyance de la population.

    Quelle est la meilleure période pour admirer les rizières en terrasse au Vietnam ? 

    Pour vous plonger dans les paysages pittoresques de Sapa, Mu Cang Chai et Hoang Su Phi, optez-vous pour une des périodes suivantes, chacune vous ravira par sa beauté unique.

    + Saison de pluies
    Les premières pluies arrivant vers le mois d’avril appellent l’homme à descendre dans le champ pour préparer un nouveau cycle de culture, en commençant par l’irrigation. Il s’agit d’alimenter les parcelles en terrasse en recourant aux courants d’eau du haut et d’en assurer une bonne gestion. Dans un cadre bucolique, l’ambiance est animée dès le petit matin par les hommes et femmes qui, avec houe, charrue et buffle, passent des heures les pieds dans la boue. 

    + Saison de récolte  
    Le temps automnal, entre les mois de septembre et d’octobre, marque un moment fort pour des familles en montagne. Le riz doré se déploie sur les rizières en terrasse  ondulant pour faire le plus grand bonheur des habitants comme des amoureux de photographie.

    Où aller pour voir les plus belles rizières en terrasse ? 

    Plusieurs fois mises à l’honneur par les médias internationaux, les merveilles à flanc de montagne de Sapa et de Mu Cang Chai ont figuré dans la liste de 12 rizières en terrasse les plus belles du monde publiée en 2017 par le journal The Telegraphe.

    Direction de Sapa, Lao Cai, mettez-vous en plein les yeux devant les rizières en terrasse de Ta Van au district Lao Chai, connues comme les plus grandioses de la région avec une surface de près de 1000ha et celles de Vu Lung Sung, commune Trung Chai avec 121 gradins.

    À Mu Cang Chai, province de Yen Bai, les plus belles rizières en terrasse se dévoilent dans les communes de La Pan Tan, Che Cu Nha et Ze Xu Phinh.

    Dans la même veine, arpentez les villages ethniques de Ha Giang pour vous émerveiller devant les rizières en terrasse étincelantes de Hoang Su Phi dans les communes de Ban Phung, Ban Luoc, San Sa Ho, Ho Thau, Nam Ty et Thong Nguyen.

          >> Vous aimerez aussi Voyage à Sapa, top 10 des choses à faire et à voir


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image