• Le repas familial vietnamien, savoir et savoir-vivre autour de la table
  • Le repas familial vietnamien, savoir et savoir-vivre autour de la table

  • Mis à jour le 25 Mai, 2018       Par: Dzung NGUYEN
  • S’il existe un miroir de la famille vietnamienne à relever, c’est exactement le repas familial qui se nourrit par les plus vieilles traditions. Il n’est pas exagéré de dire que c’est dans le repas que se tisse le lien entre les générations d’une famille. Pour chaque Vietnamien, rien n’est plus profond dans les mémoires que l’image d’une femme, d’une mère occupée avec ses plats dans la cuisine. Préparer le repas est un pur bonheur pour la femme vietnamienne qui attend chaque jour les moments de partage entre tous les membres de la famille. 

    Chronologie écrite par le riz et les baguettes 

    Au Vietnam, le repas n’est pas sans rappeler le riz, première base qu’on consomme au quotidien. Viennent ensuite les légumes, fruits et produits piscicoles. La viande, quant à elle, était synonyme de luxe surtout pendant les périodes d’après-guerre. Seulement lors des occasions particulières comme mariage, repas de funérailles ou fêtes religieuses que la viande est plus présente. En parallèle avec l’amélioration des conditions de vie, les ingrédients différents ont maintenant une part égale sur la table des Vietnamiens.  

    repas familial vietnamien jadis

    Le repas en famille dans la cour d’autrefois

    Selon la coutume, les mets doivent être tous préparés, en une seule fois, sur la table avant qu’on s’attable.  Concernant l’outil de se servir, à l’instar d’autres pays asiatiques où les ingrédients donnent lieu à la tradition de manger avec les baguettes, les rituels à adopter avec celles-ci ne manquent pas au Vietnam. 

    Comment mange-t-on avec les baguettes? C’est une double question qui se pose, savoir et savoir-vivre. Une certaine habileté est, à coup sûr, indispensable. Et derrière est toute une série de règles à voir, tant pour les hôtes que pour les invités. La façon de manger en général et de prendre les baguettes en particulier d’une personne traduit le niveau culturel de sa famille, selon une conception largement répandue.

    Il est d’usage d’inverser ses baguettes avant de servir l’autre. Taper la table ou le bol avec cet outil est à éviter absolument, par coutume, mais aussi par superstition. Les baguettes ont vraiment leur mot à dire dans le repas vietnamien.

    Repas, symbole de la réunion familiale

    Fort est de constater qu’au Vietnam, une famille traditionnelle est assez nombreuse, constituée dans pas mal de cas, de trois ou même quatre générations. Et ceci ne change, malgré des siècles écoulés, que très peu. D’où l’importance de la présence de tous les membres à l’heure des repas principaux. 

    Et c’est à travers les pratiques dans le repas familial que se cultive la personnalité de chacun. Avant de prendre la première bouchée, on n’oublie jamais de faire un signe de politesse en disant « moi com” (inviter à manger), à tout le monde, à commercer par les plus jeunes. Selon l’ordre hiérarchique, on invite d’aborde ses grands-parents et puis parents, frère et sœur, comme veut la tradition. Par exemple, "Chau moi ong ba xoi com", littéralement "je vous (mes grands-parents) invite à manger". Une formule qui équivaut, en quelque sorte, à votre tournure occidentale « bon appétit ».

    repas familial vietnamien moderne

    Les jeunes ne prennent les baguettes qu’une fois que les personnes âgées commencent à manger. Les descendants servent habituellement les ascendants en passant la nourriture au bol de ces derniers. Cette habitude qui met en relief la notion "Kinh tren nhuong duoi" ou respect vis-à-vis des personnes âgées et priorité accordée aux plus petits, constitue une des plus grandes valeurs de la famille et aussi de toute la société. 

    Autre règle à prendre en compte à table, on veille à prendre chaque bouchée avec modération, au niveau de quantité, de rythme et de manière. L’aliment est à passer d’abord par son bol avant de se servir. Si vous êtes invité, comment peut-on s’assurer un comportement correct ? Juste à suivre les hôtes qui sont votre meilleur guide. 

    Notons qu’au Vietnam, si l’on partage habituellement la nourriture mise dans de grands bols et assiettes, on fait tremper son aliment dans la même sauce que les autres est tout aussi normal. 

    Parlant de la distinction de place entre les proches lors des occasions importantes, on voit encore le poids patriarcal qui dicte le placement. Les plus âgés se retrouvent donc à une table à part, sans aucun doute, la plus importante. Les autres ont aussi leur table bien arrangée, toujours selon l’ordre hiérarchique.

    Vous êtes invité à un repas en famille au Vietnam?

     repas familial vietnamien manger par terre

    Inviter à partager le repas familial est une occasion pour les hôtes de témoigner leur grande hospitalité. Si vous êtes convié, les hôtes prennent grand soin de vous servir. D’habitude, les invités apportent quelque chose comme présent et les fruits de saison sont un bon choix. S’il s’agit d’une spécialité de votre terroir, c’est vraiment bien apprécié.

    L’ambiance du repas vietnamien est toujours conviviale, que ce soit autour d’une table à manger proprement dite, ou par terre, avec une natte comme l’on trouve plus souvent à la campagne et même dans nombre de familles urbaines. Incontestablement par manque de table. Mais aussi une habitude qu’on applique surtout en cas d’accueillir une tribu chez soi.

    Les us et coutumes liés à un repas vietnamien traditionnel décrites ci-dessus sont assurément à compléter, vu leur volume existent dans nos traditions. De plus, ces règles évoluent d’un temps à l’autre, d’une famille à l’autre. Quoi qu’il en soit, il est souhaitable de les adapter à chaque circonstance afin d’assurer une harmonie nécessaire entre théorie et pratique. 

       >> Envie d’appréhender la culture vietnamienne en allant au plus près des habitants, concrétisez dès maintenant par un voyage sur mesure au Vietnam.


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image