• Le bambou et sa place d’exception dans la culture vietnamienne
  • Le bambou et sa place d’exception dans la culture vietnamienne

  • Mis à jour le 5 Feb, 2020       Par: La Rédaction
  • Tout comme le riz, le bambou est un élément très symbolique dans la culture vietnamienne tant il a une place importante dans le quotidien des Vietnamiens. Cette plante de la famille des roseaux est présente partout, dans la nature, dans la littérature, dans les arts mais aussi dans la maison, dans la cuisine et même sur l’eau. Découvrez cette plante incroyable, tous les usages que l’on peut en faire et pourquoi les Vietnamiens l’apprécient tant.

    Objets de décoration et de la vie quotidienne

    Ressource inépuisable tant il pousse partout et très vite, le bambou a toujours eu une place prépondérante dans l’artisanat traditionnel vietnamien. Le bambou est apprécié des artisans pour ses nombreuses qualités : flexibilité, élasticité, et grande résistance à la traction. La résistance mécanique du bambou est comparable à celle de l’érable. Sa dureté est souvent comparée à celle du chêne. En termes de traction, sa résistance est exceptionnelle et comparable à celle de l’acier. Dès lors le bambou est devenu le matériau privilégié des artisans, surtout à la campagne. Avec le bambou, on fabrique l’armature du traditionnel chapeau conique vietnamien, les baquettes avec lesquelles on mange, les nasses  ou la canne à pêche pour attraper les poissons, la flûte du petit garçon, la pipe à eau du grand-père, les outils pour travailler la terre, beaucoup de meubles etc.…

    objet bambou culture Vietnam

    Lors de votre prochain voyage au Vietnam, il serait intéressant que vous puissiez visiter un de ces villages qui se sont spécialisés dans la fabrication d’objets en bambou comme celui de Phu Vinh situé à 35 km de Hanoi et où une très grande majorité de ses habitants travaillent le bambou et le rotin depuis près de 400 ans et toujours de manière ancestrale. Les souvenirs fabriqués en bambou sont un cadeau original à rapporter à ses proches et permet de soutenir cet artisanat traditionnel.

    artisanat bambou culture Vietnam

    Pendant la guerre d'Indochine et celle du Vietnam, les soldats nord-vietnamiens n'hésitaient pas à utiliser les bambous, très résistants, comme armes, notamment pour confectionner des pièges. Et c’est dans le creux du bambou qu’était gardé le riz gluant et qui servait de ration à ces combattants.

    Le bambou dans la construction de la maison

    maison bambou culture vietnam

    A l’heure des préoccupations environnementales et de la durabilité des matériaux, le bambou pourrait être un moyen important de mettre en place des initiatives d’infrastructures « vertes ». Au Vietnam, le bambou est déjà utilisé dans la construction des habitations depuis des millénaires. A la campagne, on construit des maisons presque entièrement en bambou : structure, charpente, cloisons avec du bambou tressé et même sol avec des lattes en bambou. Même les maisons modernes en « dur » font appel au bambou rien que pour réaliser les échafaudages.

    De plus en plus, des architectes vietnamiens se lancent dans la réalisation d’ouvrages originaux à base de bambou comme l’architecte Vo Trong Nghia qui a reçu la médaille d’or 2007-2008 de l’association des architectes d’Asie et le prix architectural international des Etats-Unis en 2009 pour sa conception stupéfiante d’une structure en bambou.

    Fabrication d’embarcations à base de bambou

    bateau bambou culture Vietnam

    Si vous vous rendez sur le littoral vietnamien, vous aurez toutes les chances de voir ces embarcations circulaires typiques en bambou tressé calfaté appelées «thuyen thung» en vietnamien. Ces embarcations sont très souvent utilisées comme annexe sur les bateaux de pêche. Souplesse et légèreté constituent les points forts de cette embarcation originale dont la forme circulaire est obtenue avec un livet et de fines membrures de bambou liées intérieurement par des attaches au panier. Pour le calfatage, on applique de la résine pulvérisée, de la chaux et de la bouse de vache ou de buffle afin d’obstruer tous les trous situés entre les éclisses. Au village de Cam Thanh près de Hoi An, vous pouvez embarquer avec un local sur ce panier rond en bambou et vous essayer à le diriger selon une technique bien particulière.

    Le bambou dans la gastronomie vietnamienne

    Le bambou tient également une bonne place dans la gastronomie vietnamienne. Les jeunes pousses de bambou, très appréciées des Vietnamiens, sont cueillies, un peu comme des asperges, dès qu'elles commencent à sortir de terre. On les fait bouillir ou griller dans leur enveloppe pour enlever leur amertume, puis on émince le cœur des pousses pour les préparer en salade, en friture ou en sauce. Les feuilles, le cœur, et le liquide sucré provenant des tiges sont également comestibles. La pousse de bambou est riche en fibres, en acides aminés, vitamines, silicium, calcium, phosphore et potassium.

    gastronomie bambou culture Vietnam

    Peu calorique, la pousse de bambou est croquante, et a la saveur rappelant la noisette ou l’artichaut. Pleine de minéraux, la pousse de bambou facilite la digestion. Elle conviendra parfaitement aux personnes fragiles et aux enfants. Les graines de bambou peuvent être moulues et donnent une farine nutritive. Dans certaines régions montagneuses reculées du nord du Vietnam, la population locale n'hésite pas à consommer de la cendre de bambou afin de combler leur carence en sel.

    >> Vous pourriez aimer aussi : Abécédaire de la culture du Vietnam


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image