• Les différentes architectures des habitats au Vietnam
  • Les différentes architectures des habitats au Vietnam

  • Mis à jour le 10 Dec, 2021       Par: Admin
  • La richesse culturelle du Vietnam s’exprime considérablement dans la variété de ses habitats. A la ville ou à la campagne, d’une ville à l’autre, d’une montagne à une autre, d’une ethnie à une autre, vous serez lors de votre prochain au Vietnam de son formidable patrimoine architectural, aussi varié que passionnant.

    La maison tube
    La maison à la campagne
    Les maisons des minorités ethniques
    Les maisons-jardins de Hué
    Les maisons centenaires de Hoi An
    Les demeures et bâtiments coloniaux

    La maison tube

    Maison tube vietnam

    Au Vietnam, une typologie particulière de maison existe et a dessiné des villes tout à fait atypiques : ce sont les maisons tubes. La maison tube est étroite et profonde puisque la  taxe foncière, depuis le XIXème siècle, est calculée au prorata du nombre de mètres linéaires de la façade doonant sur la rue. Les maisons s’imbriquant les unes aux autres, il n’y a pas de fenêtre sur les façades latérales. La profondeur de la maison donne l’impression d’un long tube étroit qui est subdivisé en sections. La première peut servir au commerce ou pour garer les scooters la nuit, vient le salon puis, au fond, la cuisine. Les étages se multiplient pour accueillir les chambres des membres de la famille, une pièce dédiée au culte des ancêtres et le toit-terrasse aménagé en buanderie. Dans le vieux quartier d’Hanoï, vous pouvez visiter au 87 de la rue Ma May un magnifique exemple de l’architecture traditionnelle d’une vieille maison tube centenaire.
     

    La maison à la campagne

    maison à la campagne vietnam

    A la campagne, les maisons traditionnelles ne sont pas soumises à cette taxe foncière et ont une physionomie à l’opposé de celle des villes. Elles sont de plain-pied et la façade est large, composée généralement de 3 travées. Celle du milieu sert de salon et accueille l’hôtel des ancêtres. Les deux autres servent de chambres. Traditionnellement, cuisine et salle de bain se situent dans un appentis ou dans une petite pièce jouxtant la maison. Devant la maison il y a une cour où l’on sèche le riz, où l’on peut s’adonner à un artisanat ou pour se retrouver en famille. Dans le jardin, on trouve très souvent un petit étang à poisson, un petit potager et des plantes et arbres ornementaux. Pour les familles plus aisées, la maison construite en bois précieux et couverte de tuiles vernissées s’articule en U autour d’une grande cour.  Un temple richement décoré est dédié aux cultes des ancêtres. La grande cour est elle aussi un un espace de travail, un lieu où l’on stock de grandes jarres d’alcool de riz, de sauce de soja ou de poissons fermentés et où la famille aime se retrouver. Rendez-vous au village ancien de Duong Lam, aux portes d’Hanoï, reconnu patrimoine historique et culturel qui abrite plus de 900 maisons traditionnelles à l’architecture exceptionnelle. 
     

    Les maisons des minorités ethniques

    maisons des minorités ethniques, vietnam

    La richesse culturelle de la cinquantaine de minorités ethniques qui peuplent le Vietnam s’exprime notamment dans l’architecture de leurs maisons traditionnelles. Dans la félicité de leurs altitudes les Hmong se sont construits des maisons de plain-pied, à même le sol, en bois comme à Sapa ou en pierre comme dans le fabuleux géoparc de Dong Van. Toujours dans le nord du Vietnam, à des altitudes moins élevées, les Tay, les Dao, les Muong ou les Thaï privilégient quant à eux les maisons en bois sur pilotis. Le dessous de ces maisons est consacré au stockage du matériel et aux animaux alors que l’étage est le lieu de vie. Un style de maison qui est associé à la tortue puisque les pilotis font office de pattes, le sol de ventre et le toit de carapace.

    maisons des minorités ethniques vietnam

    Dans les Hauts Plateaux du Centre, les ethnies se différencient notamment par l’architecture de leurs maisons. Les Bahnar édifient de superbes maisons communales, appelées nha rong, au toit de chaume en forme de fer de hache pour exprimer la force des hommes face à la nature dont la hauteur atteint une vingtaine de mètres. L’ethnie Edê vit quant à elle dans des maisons longues. Société matrilinéaire, les hommes mariés vivent dans la maison de leur femme qui se rallonge chaque fois qu’un membre féminin de la famille se marie.

    >> En savoir plus: La maison sur pilotis – lieu de conservation la culture des Muong

    Les maisons-jardins de Hué

    maisons-jardins de Hué

    Survivantes des affres de l’histoire, les maisons-jardins sont emblématiques de l’architecture originale de Hué. Se concentrant sur les deux rives de la rivière des Parfums, elles étaient les demeures des hauts dignitaires de la cour impériale. Elles témoignent du raffinement de l’élite d’autrefois. Leur architecture est un mariage parfait entre l’architecture populaire et celle royale, une recherche de la perfection sous une apparence de simplicité et de sobriété tout en étant en symbiose avec l’environnement naturel. Quelques-unes sont ouvertes à la visite et vous permettent de goûter à cet art de vivre qui perdure dans l’ancienne cité impériale des seigneurs Nguyen classée à l’Unesco.

    >> En savoir plus: La maison-jardin An Hiên, havre de paix à Hué

    Les maisons centenaires de Hoi An

    maisons centenaires de Hoi An

    Hoi An est une ville unique au Vietnam et même en Asie du Sud-Est. Cette ville, classée à l’Unesco, possède un patrimoine architectural exceptionnel. Son centre historique abrite plus d’un millier de bâtisses centenaires à ossature de bois mêlant des époques et styles variés : maisons-tubes vietnamiennes, boutiques et temples chinois en bois, demeures coloniales françaises, éléments architecturaux japonais. Certaines de ces vieilles maisons sont ouvertes à la visite et témoignent de la prospérité de ce comptoir commercial du sud-est asiatique aux 16ème et 17ème siècles lorsque Chinois, Japonais et Européens venaient commercer.

    >> En savoir plus: La maison ancienne de Phung Hung à visiter à Hoi An

    Les demeures et bâtiments coloniaux

    Maison coloniale Vietnam

    Demeures et bâtiments coloniaux sont encore nombreux au Vietnam. Ils sont les témoins de la présence français et font désormais partie du patrimoine architectural vietnamien. Durant l’époque coloniale, le Vietnam fut un passionnant laboratoire en matière d'architecture. Après des années de style néo-classique, des architectes inventèrent le style indochinois dont l'actuelle architecture nationale vietnamienne est l'héritière. Ce style indochinois, initié par Ernest Hébrard, mêle les standards techniques et les décors de l'architecture contemporaine française avec les styles et les techniques architecturales traditionnels du Vietnam. A Hanoï, le musée national d'histoire vietnamienne, le ministère des Affaires Étrangères et l’université nationale sont quelques-uns de ces bâtiments issus de cette inspiration.

    >> En savoir plus: Top 10 œuvres architecturales francaises à Ho Chi Minh Ville


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Articles similaires