• Le Vu Lan, une fête et deux traditions 
  • Le Vu Lan, une fête et deux traditions 

  • Mis à jour le 25 Août, 2018       Par: Dzung NGUYEN
  • Rythmée par le mythe du calendrier lunaire, la vie spirituelle des Vietnamiens est intimement liée au culte des ancêtres et des génies comme en témoignent de nombreuses fêtes traditionnelles. Chaque année, se déroulent le 15e jour du 7e mois lunaire deux grandes fêtes, le Vu Lan et le Têt Trung Nguyen ou "Tet Xa toi vong nhan" (Libérer définitivement les âmes errantes). Le premier vise à témoigner la reconnaissance à qui on doit la vie tandis que le reste appelle à prier pour les morts pitoyables en leur donnant des offrandes.

    Si elles sont différentes en raison de leur objectif, ces dates prennent racine toutefois dans la même histoire. Selon laquelle, la leçon est donnée par Bouddha sur la gratitude envers les parents, mais aussi la charité à faire aux personnes pauvres et malheureuses. Transmises de génération en générations, ces fêtes sont maintenant populaires et célébrées dans toutes les familles vietnamiennes, qu’elles soient fidèles bouddhiques ou non. 

    En réalité, on n’attend pas le jour venu pour fêter comme le cas d’autres festivités ancestrales. Les rites du Vu Lan et du Trung Nguyen commencent par ailleurs, entre une ou deux semaines à l’avance. Selon la croyance populaire, les vivants font transporter les offrandes aux défunts par un bateau qui doit débarquer à l’autre monde, au plus tard le 15e jour du 7e mois lunaire. On veille donc à s’assurer que ces dons, sous forme d’objets en papier votif, arrivent au temps voulu. 

    À partir du 2e jour jusqu’au 14e jour, chaque famille prend soin de préparer un repas copieux pour accueillir les génies et les ancêtres ainsi que la nourriture à offrir aux âmes errantes. 

    le vu lan fete traditionnelle vietnamienne pagode

    À cette occasion, nombre de croyants optent pour les cérémonies de culte à la pagode où les bronzes donnent un cours sur la signification du Vu Lan et l’importance de la reconnaissance vis-à-vis des parents. On y retrouve non seulement les adultes, mais aussi les enfants qui accordent une attention particulière aux explications morales. Sur sa veste, chacun a une fleur qui est rouge pour ceux qui ont les parents vivants, et blanche pour ceux qui n’ont pas cette chance. Une fleur à mettre sur sa veste est rite touchant pour tous. Tout le monde prie pour souhaiter de bonnes choses aux ancêtres ainsi qu’aux défunts isolés.

    le vu lan fete traditionnelle vietnamienne rite fleur

    Chez soi, la tradition veut que le Vu Lan se déroule selon les rituels fixés en vénérant en premier lieu Bouddha et puis les génies, les ancêtres en journée et les âmes errantes plus tard, entre la fin de l’après-midi et le soir. Parlant de la nourriture à préparer pour les rites, elle n’est pas la mêmes en deux cas. 

    Repas de culte des ancêtres 

    le vu lan fete traditionnelle vietnamienne repas de culte

    Un repas végétarien pour accueillir les génies et ancêtres

    Pour rendre hommage aux génies et aux proches, on prépare normalement un repas traditionnel composé de riz gluant aux haricots verts, poulet cuit, soupe de vermicelles, pâté vietnamien, nem ou rouleau de printemps…On y voit aussi les fleurs, fruits et les papiers votifs symbolisant les nécessités à envoyer, billet de monnaie, vêtement, chaussures…Le temps moderne oblige, ces objets évoluent en comptant parfois également moto, voiture, téléphone... 

    Offrandes du culte à l’extérieur

    Toute différente, l’offrande à donner aux défunts inconnus qui, sans famille, ni abri dans l’enfer, consiste aux aliments plus modestes. Et ceci résulte des principes bouddhiques qui préconisent la sobriété pour écarter ces esprits de l’avidité, jugée empêcher leur voyage spirituel.

    le vu lan fete traditionnelle vietnamienne offrande

    Le plateau possède habituellement soupe de riz diluée, sel, riz, potage, eau, riz gluant, soupe sucrée, patates ou taros cuits, popcorn, fruits, feuille de bétel et noix d'arec, fleurs et vêtements votifs. Si l’on honore les génies et aïeux par l’autel en maison, le lieu de culte pour ce cas, est toujours à l’extérieur, installé sur le trottoir devant la maison ou un certain coin du village.  Dernière étape du rite, on n’oublie pas de jeter sur terre du riz ou sel afin d’accompagner la sortie de ces âmes.

    Une fois le culte terminé, il est d’usage que les hôtes distribuent les offrandes aux personnes de leur entourage, passagers ou n’importe qui. Un geste qui manifeste la volonté de partage et d’appui en faveur des défavorisés. 

    Pour chacun des Vietnamiens, le Vu Lan est d’ores et déjà la plus grande fête des Mères. La fête de la mi-juillet est l’occasion de rappeler l’importance de la piété filiale et de promouvoir les valeurs humaines à travers l’appui aux autres, d’un point de vue plus large. 


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image