•  Les métiers déjà disparus au Vietnam
  • Les métiers déjà disparus au Vietnam

  • Mis à jour le 21 Jul, 2021       Par: Thu Phuong
  • Le pousse-pousse, les barbiers-auricures, le charcutier ambulant... étaient des occupations stables pour de nombreuses personnes dans l'ancienne société vietnamienne. En raison du changement d'époque, ces professions ont complètement disparu.

    Le barbier-auricure était une profession assez courante dans l'ancien Vietnam. Ces professionnels parcourent les rues avec des bagages légers, prêts à servir tout visiteur à un prix très abordable. Son attirail est des plus sommaires: c’est d’abord un rasoir en fer, court mais large de lame, à dos épais, à fil très tranchant, emmanché dans un morceau de bambou; puis divers petits outils qui servent pour le curage des oreilles.

    métiers disparus Vietnam barbier

    L’artiste rase à sec et très rapidement, car la besogne est facile. La barbe est vite expédiée. On commence par un grattage minutieux avec la curette, puis on donne deux ou trois coups du petit pinceau; on termine par l’introduction jusqu’au tympan du bouton monté sur tige, qu’on fait tourner délicatement; c’est la phase la plus agréable.

    métiers disparus Vietnam

    Le complément du barbier-auricure, c’est le masseur en plein vent. Auricures et masseurs vivent en bons confrères, et le client passe de l’un à l’autre: après la barbe et le curage d’oreilles le massage, telles est la progression de la toilette indochinoise.

    métiers disparus Vietnam pousse pousse

    Le pousse-pousse était une profession typique au Vietnam colonial. Ce métier est associé à une charrette à bras, un véhicule à structure simple avec un siège et deux tireurs placés sur deux roues, actionnés par traction humaine. Depuis 1945, ce type de véhicule a été supprimé et le métier de tireur de pousse-pousse n'existe plus.

    métiers disparus Vietnam chasse

    À l'époque où les forêts du Vietnam étaient denses et les animaux sauvages proliféraient, la chasse est devenus le gagne-pain de nombreuses personnes. Aujourd'hui, la chasse aux animaux sauvages est illégale.

    métiers disparus Vietnam porteur eau

    À une époque où la principale source d'eau potable a été obtenue à partir de puits, de rivières et de lacs, le porteur de l'eau était une occupation stable pour de nombreuses personnes. Avec le développement du système du robinet, seules quelques personnes exercent encore ce métier.

    métiers disparus Vietnam betel

    Les marchandes d’écorces à chique de bétel étaient présentes dans toutes les rues du Vietnam il y a plusieurs siècles. À l'aube du XXe siècle, avec la fin de l'habitude de mâcher de bétel de la population, ce métier appartient au passé.

    métiers disparus Vietnam musiciens

    Les musiciens ambulants sont installés, assis par terre, les jambes croisées à la façon des tailleurs. Ils sont des aveugles jouent. La musique accompagne une sorte de récitatif à rythme lent et monotone.métiers disparus Vietnam marchande charbon

    Dans l'ancien Vietnam, chez les gens du peuple, on travaille dès le jeune âge. La famille est presque toujours nombreuse; il n’est pas rare qu’elle compte douze ou quinze personnes. On met aux enfants un bambou sur l’épaule dès qu’ils sont en état de le porter. Les petits marchands de charbon ploient sous le poids de leurs grands paniers ronds, remplis bien au-dessus des bords.

    métiers disparus Vietnam charcutier ambulant

    Un charcutier ambulant porte tout son étalage sur l’épaule, aux deux extrémités d’un long bambou ; d’un côté la petite table sur laquelle est installée la viande à débiter, de l’autre une grande boîte contenant les ustensiles : balance, couperet, couteau…

    >> En savoir plus: Les femmes vietnamiennes du 19e siècle sous l'œil d’un photographe français


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Articles similaires