• Saigon, pourquoi «la perle de l’Extrême Orient » ?
  • Saigon, pourquoi «la perle de l’Extrême Orient » ?

  • le 6 Jul, 2017       Par: Dzung NGUYEN
  • A votre arrivée à Ho Chi Minh ville, vous serez frappez par l’agitation qui y règne et par l’énergie qui s’en dégage. Capitale économique du pays avec une population cosmopolite, l’ex Saigon malgré sa pleine mutation est l’un des passages obligés du pays pour son mélange d’exception entre tradition et modernité.

    Histoire de "la perle de l’Extrême Orient"

    A partir du 1895, un bourg entouré de la jungle qu’était Saigon, nommé aussi  « Prei Nokor », sous la mainmise des Français, a connu systématiquement des changements importants lui donnant une toute nouvelle physionomie. Le Saigon à l’époque coloniale ressemblait un peu à une ville française, devenant chef-lieu d’Indochine sur les plans économique et de distraction, en concurrence de Singapour des colons britanniques. C’était aussi pendant cette période qu’une page mémorable de Saigon s’est écrit, avec notamment tellement de saveurs exotiques fascinantes.

    Des travaux d’aménagement urbain s’y sont succédé à un rythme et sur une taille sans précédent par rapport à d’autres villes dans la région. Dans la partie centrale de la ville ont vu le jour nombreux d’ouvrages imprégnés du style français qui restent jusqu’à nos jours des beaux vestiges tels que la cathédrale Notre-Dame, l’Opéra de Saigon, le Palais de l’indépendance (palais du gouvernement général de la Cochinchine)…

    La rue Catinat (rue Dong Khoi actuelle) était considérée comme la vitrine de Saigon où se concentrent les lieux de divertissement, d’hôtels et de restaurants pour aller de pair avec le besoin de la communauté colonne et de la bourgeoise locale.

    Le long des canaux Lớn (Grand), la rue Nguyen Hue actuelle et Xáng, la rue Ham Nghi actuelle, se sont dressés des marchés animés répondant aux échanges au bord de la rivière Saigon. Une terre inculte s’est rapidement remplacée par une cité élégante qui avait de quoi se vanter de « la perle de l’Extrême Orient ». D’où vient cette réputation ?

    Au cours des navigations internationales via Saigon, les commerçants d’Inde, de Chine, d’Europe et d’Amérique.. étaient tous impressionnés par cette émergente ville, réputée comme la plus élégante et trépidante d’Indochine. A leur débarquement aux ports Ben Nghe et Bach Dang, ils étaient éblouis par l’animation et les splendeurs des centres d’attraction qui y bouillonnaient jour comme nuit. De la bouche à l’oreille, Saigon s’est attribué le fameux nom « la perle de l’Extrême Orient ». Au niveau d’infrastructure, on peut dire que les voisins Bankok et Singapour avaient un long chemin à parcourir pour rattraper Saigon à l’époque.

    Grâce à la politique coloniale privilégiant le transport fluvial, Ben Nghe – Tau Hu jouait un rôle majeur dans les activités commerciales impliquant les navires depuis le Sud-est, Sud-ouest jusqu’à Saigon et Cho Lon. Des dizaines de quais dont le nom existe toujours comme Ham Tu, Binh Dong, Chuong Duong, Van Don, Bach Dang…ont fait leur apparition pendant ce temps. A deux côtés des canaux était la voie routière dont les traces restent présentes actuellement comme la rue Vo Van Kiet, le quai Van Don (4eme arrondissement).

    Outre la voie maritime, la liaison entre Cho Lon et les environs de l’Ouest de Saigon actuel a été créée avec l’installation progressive des boulevards Nguyen Trai et Nguyen Thi Minh Khai. La commercialisation entre la partie centrale de Saigon et Cho Lon s’est énormément accélérée en raison de la mise en place en 1914 du marché Ben Thanh, un bon point de repère de Saigon.

    La première voie ferroviaire indochinoise de 70km reliant Saigon – My Tho fut mise en opération en 1885, dans les environs du parc 23/9 actuel. C’était le deuxième chemin de fer réalisé par les Français à l’étranger, suite au 1er de 13km en Inde en 1879.  A l’est de la ville, le pont Binh Loi fut inauguré pour entrer en service en 1902.

    Plus proche du titre, « la perle de l’Extrême Orient » ne se résume qu’a la partie centrale de Saigon actuelle avec la forte présence du patrimoine architectural français. A l’heure de son déclin vers la moitié du 20eme siècle, le joyau a ainsi témoigné la disparition de son surnom éclatant. Les répercussions des guerres qui se suivent et puis l’exode rural à un rythme galopant ont débouché sur l’afflux évident des taudis à Saigon, d’où une dégradation inéluctable de l’image du fleuron asiatique de l’Hexagone.

         >> Voir plus sur Saigon : les six bonnes raisons de venir y vivre

    Une ville en pleine effervescence

    Ho Chi Minh - ville se compose de la ville Saigon, Cho Lon et la province Gia Dinh d’autrefois. A travers tant de vicissitudes, la ville portant le nom du président Ho Chi Minh demeure la plus dynamique du pays en tant que moteur économique, l’un des trois premiers centres socio-politique du pays. Si cette ville tricentenaire est connue de nos jours pour une frénésie indéniable, ses silhouettes élégantes d’antan n’en demeurent pas moins visibles. Plein de caractère, elle a su cultiver son charme par une belle harmonie des quintessences orientales et occidentales. Une ville attachante où se côtoient de manier surprenante, des gratte – ciel triomphants, des anciens  temples et pagodes et des bâtiments coloniaux élégants.

    Parmi son total de 24 arrondissements et districts, le 1er arrondissement s’impose comme le cœur administratif et économique de Saigon d'aujourd'hui. Le 3eme est connu pour un environnement aéré avec des rues spacieuses et ombragées, des villas charmants, idéal pour profiter d’un cadre plus calme et moins pollueur. Le 4eme abrite des habitations des travailleurs vivant pour la plupart des structures portuaires, quais et dépôts. Le 5eme appartenant à Cho Lon, témoigne du poids commercial de plus d’un million des populations d’origine chinoise. En banlieue, le district Cu Chi est réputé pour les tunnels légendaires liés à l’œuvre persévérante du peuple vietnamien contre les attaques américaines.

    saigon marche ben thanh

    Le marché Ben Thanh, qui se situait à son temps au bord de la rivière Ben Nghe, fut réaménagé par les Français en 1912 à sa localisation actuelle pour être opérationnel en 1914.

    saigon palais independance

    Le Palais de l’Indépendance (ancien Palais de Norodom), construit en 1868, fut rebaptisé en 1955 en son nom actuel

    saigon hotel majestic

    L’hôtel Majestic, emblème luxueux de Saigon à son apogée, fut construit en 1825 dans un style français.

    saigon cathedrale notre dame

    La Cathédrale Notre-Dame, emblème de Saigon, construit pendant 3 ans (1877-1880), une miniature de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

    saigon opera

    L’Opéra de Saigon, construit en 1900 dont la façade est inspirée du Petit Palais bâti la même année à Paris.

    saigon poste centrale

    La Poste centrale, dont la charpente métallique fut conçue par Gustave Eiffel, est un autre symbole architectural de Saigon, construit de 1886 à 1891.

    >> Saigon mais aussi bien d’autres sites culturels et historiques à travers le Vietnam du Nord au Sud vous attendent pour faire découvrir ses trésors authentiques. Soyez prêt à partir pour votre voyage de rêve avec une agence de voyage au Vietnam, un expert crédible et professionnel.

Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image