• L’incroyable patrimoine architectural du Cambodge
  • L’incroyable patrimoine architectural du Cambodge

  • Mis à jour le 30 Juin, 2020       Par: La Rédaction
  • Profitez de votre voyage au Cambodge pour découvrir l’extraordinaire patrimoine architectural du royaume. Des vestiges architecturaux du royaume d’Angkor aux constructions audacieuses de l’architecte cambodgien Vann Molyvann en passant par l’architecture traditionnelle khmère et coloniale, vous serez éblouis par ces joyaux disséminés à travers tout le pays.

    Les vestiges architecturaux du royaume d’Angkor

    Magiques et transcendants à la fois, les vestiges architecturaux du royaume d’Angkor offrent une concentration unique d’empreintes du passé témoignant d’une civilisation exceptionnelle. Plusieurs centaines de temples disséminés sur tout le territoire cambodgien témoignent de la richesse, du raffinement et de la puissance architecturale de cette civilisation.

    Il y a bien-sûr l’exceptionnel site archéologique d’Angkor qui renferme le plus grand monument religieux du monde entier, Angkor Vat, mais il y a d’autres trésors architecturaux à découvrir comme le fabuleux temple Preah Vihear, le « temple de la montagne sacrée » considéré comme un véritable joyau architectural et culturel de toute beauté, remarquablement bien conservé et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

    patrimoine architectural Cambodge Angkor

    L’architecture traditionnelle khmère

    Focalisés sur l’éblouissante architecture des temples d’Angkor, le voyageur en oublie trop souvent de découvrir le bâti rural d’aujourd’hui, certes moins impressionnant mais ayant pourtant des caractéristiques architecturales bien marquées.
    La ravissante campagne khmère abrite de nombreux petits villages et hameaux aux habitations en bois sur pilotis, dont la structure n’a guère évolué pour certaines depuis des centaines d’années.

    La maison traditionnelle khmère de modèle Phtêah Peth est certainement la plus belle, adoptée par les familles de richesse moyenne, qui se caractérise par son toit complexe, à quatre pentes deux à deux symétriques.

    Pour vous rendre compte de la richesse du patrimoine architectural traditionnel khmer, nous vous invitons à séjourner à Siem Reap au Sala Lodges, un  « village rêvé » qui participe à la préservation d’un patrimoine architectural menacé de disparition en restaurant et en redonnant de leur lustre d’antan à onze maisons traditionnelles en bois khmères.

    Les minorités ethniques du Ranatakiri et du Mondolkiri se distinguent par des habitats singuliers comme l’ethnie Bunong et leurs maisons construites comme des huttes de paille. Quant à ceux qui vivent sur le Tonle Sap, ils ont construits des villages flottants ou des maisons en bois sur de très hauts pilotis pour faire face aux crues du plus grand lac d’Asie du Sud-Est.

    patrimoine architectural Cambodge tradition khmère

    Le patrimoine architectural colonial

    Phnom Penh la capitale du Cambodge, autrefois appelée la « perle de l’Extrême-Orient »,  abrite un magnifique patrimoine architectural colonial.

    Baladez-vous dans le centre de la ville pour admirer ici et là de vieilles bâtisses coloniales défraîchies ou superbement rénovées. Quelques bâtiments emblématiques de la ville valent le coup d’œil comme la poste centrale de style néoclassique, la gare de Phnom Penh construite à l'origine dans un style Art déco en 1932, le marché central de style Art déco et son colossal dôme central, le bâtiment de l’Unesco de style baroque ou L'Hôtel Royal ouvert en 1929 qui est le bâtiment colonial le plus emblématique de Phnom Penh avec sa façade imposante, son intérieur élégant et son aura d'opulence.

    Nombreuses sont les villes provinciales au Cambodge qui possède un beau patrimoine architectural colonial comme Battambang, Kratie, Kampong Cham ou Kampot. En plus de posséder de beaux vestiges coloniaux, ces villes tranquilles dégagent un charme fou et sont véritablement à inclure dans votre circuit au Cambodge.

    patrimoine architectural Cambodge colonie

    Vann Molyvann, le géant de l’architecture cambodgienne contemporaine

    Vann Molyvann est certainement l’architecte contemporain le plus connu au Cambodge. Ancien l’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris, disciple de Le Corbusier, Vann Molyvann nommé en 1956 architecte en chef de l’État et chargé de la direction des travaux publics du Royaume, il marqua de son empreinte et de manière notable le visage du Phnom Penh après l'indépendance (1953-1970).

    Désireux de concilier tradition et modernité, Vann Molyvann va contribuer à transformer l’ancien protectorat français en un des pays asiatiques les plus étonnants sur le plan économique où l'architecture et les arts contribuent au développement économique. Durant cette période de paix et d’une certaine prospérité économique, il va multiplier les réalisations qui vont caractériser la période du Sangkum, considérée comme un âge d’or du Cambodge.  

    Vann Molyvann construisit plusieurs bâtiments marquants dont le théâtre Chaktomuk, le siège du conseil des ministres ou le monument de l'indépendance. Il supervisa le développement de villes nouvelles comme Sihanoukville et établit le plan du développement urbain de Phnom Penh.

    patrimoine architectural Cambodge Vann Molyvann

    En 1962, Molyvann réalise le stade olympique de Phnom Penh. En 1966, il est en charge de la réalisation du pavillon de réception de l’aéroport pour la visite du général de Gaulle ainsi que la maison construite tout spécialement pour le loger. Le Stade olympique dont il est le concepteur a accueilli le discours de Phnom Penh prononcé le 1er septembre 1966. C’est le 28 septembre 2017 que ce géant de l’architecture s’éteignit à Siem Reap.

    >> Vous aimerez lire également : Voyage au Cambodge


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Articles similaires


Nouveautés

Lire la suite