• Que visiter à Koh Ker - Cambodge ?
  • Que visiter à Koh Ker - Cambodge ?

  • Mis à jour le 14 Nov, 2019       Par: La Rédaction
  • Les amoureux de vieilles pierres se précipiteront de découvrir l’éblouissante cité archéologique de Koh Ker. Cette ancienne ville khmère, capitale du Cambodge de 928 à 944, fascine les visiteurs par son histoire singulière qui marqua un moment tout à fait fondateur de l'histoire du Cambodge ancien et par la magnificence de ses nombreux temples. Une étape de choix sur la route entre les fabuleux temples d’Angkor et celui de Preah Vihear, deux sites exceptionnels inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

    L’histoire du site archéologique de Koh Ker

    Enfoui parmi les forêts épaisses et feuillues à 80 kilomètres au nord-est de Siem Reap se cache le site archéologique de Koh Ker. Koh Ker, anciennement appelée Chok Gargyar, « bosquet de Hopea odorata », a été une des capitales de l'Empire khmer entre 928 et 944. Le site de Koh Ker est la matérialisation d'une histoire à jamais fascinante selon laquelle la cité fut construite au Xème siècle par le roi Jayavarman IV. Koh Ker est le fruit d’une mésentente entre le roi et plusieurs membres de sa famille. Jayavarman IV se proclama roi et, accompagné de ses brahmanes et serviteurs, il fonda une nouvelle capitale, ce qui lui vaudra le titre de capitale rivale, concurrençant la flamboyance d’Angkor. 

    Couvrant près de 80 kilomètres carrés, la ville de Jayavarman IV abondait en temples et en sanctuaires ornés de sculptures majestueuses, sans oublier ses impressionnants et immenses Lingas qui lui donnèrent le nom de Lingapura. Jusqu’à 30 000 personnes vivaient dans cette cité grâce à des systèmes complexes d’ingénierie hydraulique qui permettaient d’assurer de bonnes récoltes et, de là, une sécurité alimentaire pour ses habitants.

    Bien que pillé durant des siècles, le gigantisme de ce lieu impressionne encore aujourd'hui les visiteurs notamment sa pyramide, appelée prang, le symbole de Koh Ker, et les 16 temples et lieux d'intérêts marqués d'une influence religieuse hindouiste caractéristique de l'époque.

    Le Prasat Thom

    Que visiter à Koh Ker Cambodge ruines

    Le temple de Prasat Thom est un temple montagne pyramidal d’une hauteur de 30 mètres, et qui domine le site de Koh Ker et toute la plaine environnante. Le temple de Prasat Thom a été consacré, en 921, par Jayavarman IV en personne à Shiva, dieu hindou et membre de la Trimūrti avec Brahmā et Vishnou. Le sanctuaire se subdivise assez clairement en trois pôles, alignés sur un même axe sud-ouest/nord-est. Le premier pôle est composé de douve et de trois enceintes emboîtées les unes dans les autres et traversées par une chaussée d’accès qui conduit à un vaste bassin, un baray, à sec. Ce premier pôle abrite une tour centrale entourée de huit autres tours alignées en deux rangées. Le second pôle du complexe abrite quant à lui un temple-montagne, aux dimensions et aux proportions impressionnantes, en grès composée de cinq gradins massifs, s’élevant à 40 mètres de hauteur. À son apogée, ce monument était surmonté d’un sanctuaire abritant un linga de quatre mètres de haut.

    Enfin, à l’extrémité ouest du complexe du Prasat Thom, quatre petits temples, renfermant des lingas aux dimensions également imposantes, sont implantés sur un axe qui fait face au Prasat Thom et faisant partie intégrante de la composition grandiose qui s’étire d’est en ouest sur plus de 1 km.

    Le Prang

    Que visiter à Koh Ker Cambodge Prang

    « Prang » est un terme thaïlandais désignant un stupa construit au sommet d'une structure pyramidale. Cette pyramide à six niveaux est, avec ses 40 mètres de hauteur, la plus grande structure du site archéologique de Koh Ker. Depuis son sommet vous pouvez profiter d’une vue panoramique époustouflante sur un paysage solitaire de la forêt avec les montagnes lointaines de Dangrek à la frontière thaïlandaise au nord et la chaîne de montagne Koulen au sud. 

    Le Prasat Damrei

    Que visiter à Koh Ker Cambodge Prasat Damrei

    Situé à l’est de Koh Ker, le temple de Prasat Damreiest l’un des plus beaux temples de Koh Ker. Il se compose d’une tour sanctuaire dont la terrasse est protégée par plusieurs animaux en pierres, 8 lions et 4 éléphants. Le Prasat Damrei se distingue par l’originalité de son architecture et par l’excellent état de conservation des animaux de pierre qui gardent le temple. 

    Les autres temples de Koh Ker à voir :

    Le Prasat Chen, dédié à Vishnu, ce qui le distingue du reste de Koh Ker dédié à Shiva. 

    + Le Prasat Kra Chap, souvent appelé le temple des inscriptions dû au nombre incroyable d'inscriptions trouvées sur le site. Examinez attentivement les portes et les piliers de ce temple pour y trouver des écrits en sanscrit et en ancienne langue khmère.

    + Le Prasat Krahom ou le temple rouge, considéré comme un temple indépendant qui abritait la seule sculpture khmère de danse de Shiva dansée, dont des fragments sont exposés au musée national de Phnom Penh.

    + Le Neang Khmau, signifiant « dame en noir » en raison de sa forme élancée et de la couleur noire de sa pierre. Un processus d'oxydation avait rendu sombre la latérite utilisée dans ce temple, accentuant sa beauté.

    Meilleure saison : pendant la saison sèche de novembre à mai.

    Vous pourriez aimer aussi :

    >> Top 10 des conseils et astuces pour réussir son voyage au Cambodge


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Articles similaires