• Nos 6 livres coup de coeur à lire sur le Cambodge
  • Nos 6 livres coup de coeur à lire sur le Cambodge

  • Mis à jour le 22 Avril, 2020       Par: La Rédaction
  • Nous vous invitons à lire ou relire nos 6 livres coup de coeur sur le Cambodge afin de mieux comprendre l’histoire et la culture passionnante de ce pays si attachant. A lire avant, pendant ou après votre voyage dans le royaume khmer.

    1. « D’abord ils ont tué mon père »

    Paru en 2000, « D’abord ils ont tué mon père » est un poignant livre autobiographique de la Cambodgienne Loung Ung qui nous raconte son histoire, son vécu à travers les yeux d'une petite fille de 5 ans qu’elle était et qui ne comprend pas tout comme tous les enfants victimes du drame du génocide perpétré par les khmers rouge. Fillette prisonnière du régime khmer rouge, obligée de quitter sa demeure de Phnom Penh avec sa famille en avril 1975 suivant l’ordre des soldats de Pol Pot d’évacuer la capitale, l'enfant et les siens se retrouvent contraints d'abandonner tous leurs biens pour rejoindre un camp de travail. Elle deviendra enfant soldat et perdit la majeure partie de sa famille dans la folie fanatique de l’Angkar (le parti communiste cambodgien). Le livre fut adapté en film par Angelina Jolie qui est disponible en exclusivité sur Netflix depuis le 15 septembre 2017.

    2. « Le portail »

    François Bizot, archéologue membre de l'École française d'Extrême-Orient, nous livre son récit de deux épisodes de sa vie qui lui sont arrivés au Cambodge en plein génocide perpétré par les khmers rouge. Ce chargé des études sur les origines et variations de la langue khmère et sur l’analyse des traditions orales, cultuelles et culturelles des différents lieux de regroupement démographique du Cambodge, est tout d’abord fait prisonnier en 1971 par les khmers rouge. Ceux-ci l’enferment  pendant 3 mois dans un camp de maquisards où chaque jour il est interrogé par l'un des plus grands bourreaux du vingtième siècle, futur responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts, aujourd'hui jugé pour crimes contre l'humanité : Douch. Puis, François Bizot nous décrit la prise de Phnom Penh par les khmers rouges en 1975 et les derniers jours de présence des étrangers dans la ville, réunis dans l'enceinte de l'ambassade de France. Parlant parfaitement le khmer, il est désigné par les Khmers rouges comme l'interprète du Comité de sécurité militaire de la ville chargé des étrangers auprès des autorités françaises rt devient ainsi le témoin privilégié de cette grande tragédie qui se joue au portail de l’ambassade de France.

    3. « La voie royale »

    «La voie royale» est un roman d'André Malraux paru en 1930 qui reçut  la même année le premier Prix Interallié de l'histoire. Ecrivain, aventurier, homme politique et intellectuel français, Malraux a transposé dans ce roman son aventure indochinoise dans laquelle il fut emprisonné en 1923-1924 pour vol et recel d'antiquités sacrées khmères à Angkor. L’histoire de «  La voie royale » est celle de deux aventuriers, le jeune Claude Vannec, un Breton plein d’ardeur juvénile et le vieux Perken, un Danois d’origine allemande à la grande expérience, qui partent en expédition dans la jungle, le long de l'ancienne voie royale. Le premier a l'espoir de découvrir et de revendre quelques-uns des inestimables bas-reliefs ornant les temples de l'antique route royale khmère, quant au second, il recherche un ami disparu. Avec leur butin, ils tenteront de survivre dans une jungle dévorante où règnent les tribus moï. "La voie royale", est un grand roman ! C'est à la fois un long poème en prose, composé de descriptions du Cambodge, une méditation sur la condition humaine et un grand roman d’aventures.   

    4. « 100 questions sur le Cambodge »

    Voilà un livre indispensable à lire avant un voyage au Cambodge ou au retour qui vient en complément d’un guide touristique. Deux journalistes français, Frédéric Amat et Jérôme Morinière, qui ont posé leurs valises et leurs regards sur cette terre, vous proposent d’arriver dans le pays moins ignorants ou d’en repartir mieux renseignés.
    Pour ce faire, les deux journalistes ont posé à des spécialistes du Cambodge (historien, anthropologue, urbaniste, économiste…), des questions que vous pourriez, vous aussi, vous poser. A travers ces 100 questions vous allez découvrir en profondeur la culture, l’histoire et le quotidien complexe mais ô combien fascinant des Cambodgiens qui ne se limitent pas aux seules temples d’Angkor comme on a souvent tendance à penser.

    5. « Kampuchéa »

    L’auteur de l’excellent livre « Peste et Choléra », dans lequel il conte la vie passionnante du docteur Alexandre Yersin en Indochine, nous livre une traversée subjective du Cambodge où l’effroi se mêle au sublime. Ce récit évoque un voyage le long du Mékong effectué pendant le procès des leaders khmers rouges à Phnom Penh en 2009 et la révolte des Chemises rouges en Thaïlande en 2010. L'écrivain Patrick Deville remonte le fleuve mythique et le temps pour tenter de comprendre ce qui a pu conduire à la révolution khmère rouge et à la barbarie engendrée par cette "utopie meurtrière" portée par de jeunes étudiants idéalistes, dont Pol Pot et Douch, qui, à Paris, avaient étudié et appris par coeur les poèmes de Rimbaud et Alfred de Vigny.

    6. « Un barrage contre le Pacifique »

    Le roman mythique de Marguerite Duras, récit à la fois intime et engagé, évoque sa jeunesse passée au Cambodge, auprès d’une mère, ancienne institutrice, qui a cru au rêve colonial. La mère a économisé et travaillé dans un cinéma comme pianiste durant 15 ans pour se voir attribuer cette concession, qui s'est finalement révélée incultivable. Le livre, qui est aussi un réquisitoire contre l’exploitation des indigènes par l’administration impérialiste, a été par deux fois adapté au cinéma en 1958 par R2N2 Clément et en 2008 Rithy Panh où Isabelle Hupert incarne la mère désabusée.

     
     


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image


Nouveautés

Lire la suite