• Séjourner chez l’habitant au Laos
  • Séjourner chez l’habitant au Laos

  • Mis à jour le 28 Mai, 2020       Par: La Rédaction
  • Donnez du sens à votre prochain voyage au Laos en faisant l’expérience de dormir chez l’habitant. Une initiative que vous ne regretterez pas tant elle permet une immersion dans la culture locale tout en ayant une approche responsable et durable. Du nord au sud, ponctuez votre voyage de séjours chez l’habitant pour rendre celui-ci encore plus inoubliable !

    Le séjour chez l’habitant, fer de lance de l’écotourisme

    Une des raisons qui explique cet engouement pour les séjours chez l’habitant est l’immersion culturelle qu’oblige ce type de tourisme alternatif. Chez l’habitant, vous n’êtes plus anesthésié par le tourisme de masse, votre voyage prend une autre dimension en ayant un visage plus humain. A mille lieux du quotidien, votre séjour chez l’habitant vous recentrera sur les valeurs mêmes du voyage : la rencontre, l’échange et le partage.

    Séjourner chez l’habitant au Laos c’est une des meilleures façons d’encourager un tourisme responsable, soucieux de préserver les équilibres environnementaux et humains. C’est une belle façon également de dynamiser l’économie locale et d’apporter un complément de revenu non négligeable aux familles qui vous accueillent. Bien étudié et bien réalisé, les séjours chez l’habitant sont souvent l’occasion de préserver le patrimoine culturel local à condition bien sûr que celui-ci ne se folklorise pas.

    Séjourner chez l’habitant dans les zones de trekking

    Pour ceux qui aiment la marche, l’aventure et les rencontres inédites, le Laos, et plus particulièrement le nord, est un vaste de terrain de jeux. De superbes trekkings de plusieurs jours avec nuits chez l’habitant peuvent vous être organisés. Mais il faut savoir que ces randonnées de plusieurs jours se déroulent dans des zones montagneuses reculées comme dans les provinces de Phongsaly, Luang Namtha ou Luang Prabang. Vous serez accueillis pour passer la nuit dans des villages des minorités ethniques, dans leurs maisons traditionnelles en bois et bambou qui n’offrent que des conditions de confort très sommaires et des repas typiquement locaux. En faisant abstraction pour quelques jours seulement de votre confort européen, vous allez vivre des moments uniques en vous appropriant et en comprenant mieux les habitudes et coutumes des habitants puisque vous êtes véritablement immergés dans la vie quotidienne de vos hôtes. Vivre cette expérience de voyage inoubliable ne peut se faire sans un guide lao qui vous permet d’interagir avec ces populations.

    Les projets d’écotourisme communautaire

    Dans le cadre d’une coopération entre l’Union Européenne et le gouvernement du Laos, de nombreux projets d’écotourisme communautaire ont vu le jour au Laos ces dernières années, avec la volonté de faire connaître aux voyageurs des expériences de voyage écologiques, socialement responsables et gérées par les locaux.

    - A Vieng Phoukha, dans le nord-ouest du Laos, aux abords de l’Aire Nationale Protégée de Nam Ha qui abrite une faune, une flore et des paysages de grand intérêt.

    Dans le parc national de Phou Khao Khouay, aux portes de Vientiane, connu pour sa riche biodiversité et ses superbes cascades.

    - Au village de Natane, juste de l’autre côté de la spectaculaire grotte de Kong Lor, une ONG française y a développé un projet d’écotourisme communautaire avec notamment la possibilité de dormir chez l’habitant.

    - Dans la région de Savannakhet, tout un réseau d’hébergements chez l’habitant a été mis en place pour faire découvrir ce joli coin du pays.

    Dormir chez l’habitant sur l’île de Don Daeng et les 4000 îles

    La magnifique île de Don Daeng située juste en face de l’ancienne cité royale de Champassak et du célèbre temple Vat Phou, classé à l’Unesco, propose aux voyageurs quelques hébergements chez l’habitant. Une agréable façon de découvrir cette charmante île tout en étant en prise directe avec les traditions locales.

    Dans l’extrême sud du Laos, sur les îles de Don Det, Don Khone et Don Khong, vous pouvez facilement trouver des hébergements chez l’habitant. Mais attention, le terme « homestay », chez l’habitant en anglais, fleuri un peu partout et on est souvent loin de vivre la véritable expérience de partager le quotidien d’une famille. C’est plus de l’hôtellerie modeste que du vrai chez l’habitant.

    Chez Mr Hook sur le plateau des Boloven

    Voilà une adresse pleine de simplicité et de gentillesse au coeur du plateau des Boloven et d’une plantation de café. Vous partagerez en compagnie de Mr Hook le quotidien de son village de l’ethnie Katu et partirez découvrir la belle campagne et ses plantations de café, riz, manioc, ananas, cacahuètes, plantes médicinales et les belles cascades où se rafraîchir.

    Chez Nicolas à Paksé

    Nicolas, un français installé au Laos depuis plus d’une quinzaine d’années, propose avec sa femme lao quelques coquettes chambres dans son agréable maison superbement située sur les rives du Mékong, dans un quartier calme de Paksé, la capitale du sud du Laos. Passionné et passionnant Nicolas se fera un plaisir et même un devoir de vous faire découvrir Paksé, le plateau des Boloven et Champassak, au-delà de leur façade touristique. Nicolas fait profiter à ses invités ses riches notes de voyage et d’exploration. Pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus, c’est une adresse à retenir !

    Vous aimerez lire également:

    >> Visiter le Laos en 10 expériences authentiques


ALAIN LOUIS
Avril 2, 2020
J'ai de nombreuses fois dormi chez l'habitant dans votre pays... C'est une expérience inoubliable mais très complexe à décrire : car dormir chez l'habitant, c'est vraiment vivre avec eux le temps du séjour, pas comme en Occident avec Airbnb où l'on peut séjourner chez l'habitant sans jamais le rencontrer ! Il en résulte parfois, en ce qui me concerne, une sorte de gène, la peur de ne pas rester à sa place d'invité : je ne suis pas chez moi et ne connais pas les usages de ces gens... Si je me lève la nuit je risque de les réveiller, et si je ronfle... Pour moi, ce fut aussi un retour dans mon enfance, : les toilettes dans le jardin, la veillée au coin du feu à même le sol dans la maison. Si le confort fut parfois excellent dans le sud, il fut toujours rustique (mais très propre) dans le nord. Nous avions été prévenus par Authentik Vietnam dont l'organisation fut parfaite.
RépondreVoir tous les commentaires(1)

Code anti-spam Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image

Authentik Vietnam
Authentik Vietnam - Avril 6, 2020
Bonjour, Encore un riche retour de votre propre déjà vu et vécu des escapades au Vietnam avec une belle comparaison entre le nord et le sud. Le confort et surtout les coutumes ne sont jamais les même d’une région à une autre, d’un pays à un autre. Merci pour vos remarques intéressantes. Au plaisir de vous lire.

Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image


Nouveautés

Lire la suite