• Pourboire au Vietnam 
  • Pourboire au Vietnam 

  • Mis à jour le 11 Feb, 2024       Par: Thu Phuong
  • Au cœur du Vietnam, les pourboires se démarquent rarement dans la trame culturelle, créant un espace où la reconnaissance du service devient un art subtil. Ici, le geste de laisser un pourboire n'est ni ancré dans un code établi ni une obligation tacite, mais plutôt une expression choisie, un hommage à l'exceptionnalité du service rendu.

    1. Les pourboires au Vietnam : une exception culturelle ?

    Pourboire Vietnam box

    Dans les dédales des restaurants locaux et aux étals des vendeurs ambulants, offrir un pourboire au Vietnam n'est guère monnaie courante. Parfois, il est même accueilli avec étonnement ou perplexité par les autochtones. La culture vietnamienne, axée sur une hospitalité désintéressée, ne coexiste pas avec l'attente de gratifications financières. Le pourboire, loin d'être une norme comme aux États-Unis, devient un acte de générosité, une reconnaissance volontaire. Exprimer votre gratitude se fait ici avec un sourire, un "Cám ơn" sincère (merci en vietnamien) et le respect poli envers le personnel.

    >> À lire aussi : 23 choses à savoir avant de partir au Vietnam (Part 1)

    2. L'art du pourboire au Vietnam : quelle est la norme ?

    Pourboire Vietnam restaurant

    Au Vietnam, la frontière entre le geste appréciatif et le versement obligatoire s'estompe. Le pourboire n'est pas un impératif, mais si le désir de récompenser un service d'exception vous anime, voici quelques indications pour différentes situations :

    - Personnel hôtelier : Si les pourboires ne sont pas attendus, un geste de 10.000 à 20.000 dongs vietnamiens par interaction avec les portiers ou le personnel d'entretien est souvent bienvenu.

    - Guides touristiques : Laisser un pourboire aux guides est un choix subjectif. Généralement, 5 à 10 % du coût total du voyage est considéré, surtout après une expérience enrichissante.

    - Personnel de restaurant : Les pourboires ne font pas partie de la tradition vietnamienne, mais dans les établissements haut de gamme, un supplément de 5 à 10 % peut être proposé en reconnaissance d'un service exceptionnel.

    - Vendeurs de rue : Dans le monde animé des étals, le pourboire n'est pas de mise. Négociation et respect des prix fixes font partie du jeu, sauf en cas de service extraordinaire.

    - Chauffeurs de taxi : Au Vietnam, les tarifs fixes ne prévoient pas de pourboire. Cependant, un petit geste de gratitude peut être bienvenu en cas de service exceptionnel ou d'assistance avec les bagages.

    >> À lire aussi : 23 choses à savoir avant de partir au Vietnam (Part 2)

    Pourboire Vietnam serveur

    Rappelez-vous, laissé à votre discrétion, le pourboire devient un reflet de votre appréciation personnelle. S'ajustant à la qualité du service et à votre confort, c'est un choix empreint de respect pour les coutumes locales. Profitez de votre séjour au Vietnam avec cette sensibilité culturelle en tête !

    >> En savoir plus:

    Circuit Vietnam : Quel itinéraire ? que faire ? combien de jours ?

    Circuit dans le Nord-Est du Vietnam, que voir et que faire ?

    Circuit Vietnam 15 jours: que faire? Quelles idées itinéraires à savoir?

    Circuit au Vietnam 1 semaine: Bons plans pour un circuit 7 jours au Vietnam

    Circuit au Vietnam 3 semaines, un tour passionnant du Dragon


Commentaire


Entrez le résultat du calcul suivant

Articles similaires