• 5 maisons communes des congrégations chinoises à Hoi An
  • 5 maisons communes des congrégations chinoises à Hoi An

  • Mis à jour le 12 Sept, 2018       Par: Dzung NGUYEN
  • Une balade d’aux alentours d’une heure longeant les rues Nguyen Duy Hieu et Tran Phu en plein cœur de la vieille ville permettra d’apprécier les architectures magnifiques à voir sans hésitation à An, les maisons communes ou « hoi quan ».

    Les chinois ont fait leur apparition à Hoi An depuis longtemps avec un flux considérable d’immigrés au XVIIè siècle. La communauté chinoise de Canton, Fujian, Hainan…s’y est établie en animant les échanges commerciaux avec les habitants en amont du fleuve de Thu Bon et les marchands d’autres pays. Au fil des siècles, l’héritage que laisse cette partie de la population de Hoi An prend toujours une place importante dans la vie spirituelle locale. 

    Sa présence est bien visible comme témoignent nombre de maisons, temples, pagodes et notamment des maisons communes, les édifices religieux particulièrement remarquables. Lieu de rencontre des congrégations chinoises mais aussi des temples sacrés, les maisons communes ou « hoi quan » de Hoi An proposent une belle halte dans les vestiges culturels et architecturaux exceptionnels de la vieille ville. En voici cinq adresses qui attirent le plus de visiteurs dans la ville chargée de joyaux antiques.

    1. Maison commune du Fujian (46 rue Tran Phu)

    maison commune du fujian de hoi an

    La maison commune du Fujian, la plus grande et somptueuse est sans conteste la plus visitée. Cet édifice séduit par une architecture majestueuse typique du Fujian, inspirant la philosophie orientale sur le bonheur. A son origine, ce fut un temple dédié à la statue de Thien Hau ou la Déesse de la mer qui, retirée de la mer en 1697, est protectrice des pêcheurs et commerçants marins. 

    Haut lieu religieux de Hoi An, l’endroit rassemble de nombreux pèlerins et visiteurs qui s’y rendent pour présenter les vœux de santé et de prospérité.

    2. Maison commune de Canton (176 rue Tran Phu)

    maison commune de canton de hoi an

    Egalement appelé maison commune de Quang Trieu, ce bâtiment est représentatif de la culture cantonaise. Il se distingue notamment par de belles sculptures de bois et les colonnes finement décorées formées d’un seul bloc de granit. On ne connait pas exactement la date de sa construction qui remonte probablement à l’année de 1885. Consacré au début au culte de la Déesse et de Confucius, le sanctuaire vénère à partir de 1911, Quan Cong et les ancêtres.

    Sa plus grand fête annuelle, Tet Nguyen tieu se déroute au jour de la pleine lune du 1er mois lunaire attire des milliers de personnes. C’est l’occasion de célébrer une nouvelle année en souhaitant la chance, le progrès et aussi le moment de retrouvailles des chinois. 

    3. Maison commune de cinq congrégations chinoises (64 rue Tran Phu) 

    maison commune de cinq congregations de hoi an

    Appelé aussi Duong Thuong et la plus ancienne, la maison commune Ngu Bang ou de cinq congrégations fut érigée en 1741. Comme son nom l’indique, elle bénéficie d’un appui majeur des marchands de Fujian, Chaozhou, Canton, Hainan et Hakka qui y vénèrent leur Déesse Thien Hau et aussi Thien Ly Nhan, Thuan Phong Nhi, les génies populaires chinois. 

    L’endroit se distingue d’autres maisons communes au Vietnam en accueillant les manifestations de tous les chinois, sans distinction du pays natal. Malgré trois siècles passés, son architecture originale est préservée mixant les éléments typiques chinois et traditionnels de Hoi An. Les visiteurs pourront y retrouver le modèle réduit des bateaux chinois d’époque.

    4. Maison commune de Hainan (10 rue Tran Phu)

    maison commune de hainan hoi an

    Espace religieux des chinois originaires de Hainan et de Hakka, elle est connue auparavant sous le nom de maison commune Quynh Phu. Fondée en 1875, elle a pour particularité de  commémorer 108 marchands chinois qui, pris par erreur pour pirates, furent exécutés sous le règne de la dynastie des Nguyen. 

    Installé dans un grand espace reliant la rue Tran Phu à la rue Phan Chu Trinh, ce temple richement orné abrite de grandes colonnes de marbre et un autel de bois bien remarquable. Vous y admirez un bas-relief impressionnant qui décrit les scènes de vie dans trois mondes, Ciel, Terre et Eau. 

    5. Maison commune de Chaozhou (157 rue Nguyen Duy Hieu)

    maison commune de chaozhou de hoi an

    Construite en 1845 par les Chinois de Chaozhou, elle est le lieu sacré honorant les génies de la mer qui, selon la croyance populaire, apportent la chance aux commerçants marins. De superbes sculptures de bois et des reliefs en faïence et céramique finement travaillés sur les poutres et l’autel en font un monument architectural exceptionnel de Hoi An

    Chaque année, la fête de Nguyen tieu y est tenue au 16e du Premier mois lunaire en hommage aux ancêtres regroupe de très nombreux de participants.

          >> Vous aimerez aussi Carnet de voyage à Hoi An, la vieille ville et ses environs


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image