• La Citadelle de Hué, premier trésor du Vietnam reconnu par l’Unesco
  • La Citadelle de Hué, premier trésor du Vietnam reconnu par l’Unesco

  • Mis à jour le 3 Mai, 2019       Par: La Rédaction
  • La Citadelle de Hué fait partie de l’ensemble des monuments de Hué inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. La Citadelle de Hué est un des symboles culturels du Vietnam et de l’ancienne cité impériale de Hué. Une visite incontournable lors de votre séjour dans cette charmante ville choisie par Gia Long, premier chef de la dynastie des Nguyen, pour en faire la capitale du Vietnam unifiée.

    Histoire de la Citadelle de Hué

    Le plan de cette nouvelle capitale est conforme à la philosophie orientale ancienne et la tradition vietnamienne. Elle respecte également les conditions physiques du site, à savoir la montagne Ngu Binh (connue sous le nom d’Écran royal) et la Rivière des Parfums qui traverse la ville. Montagne, collines et rivière donnent à cette capitale féodale unique un cadre naturel général magnifique tout en définissant son importance symbolique. La Citadelle de Hué a été construite et alignée conformément à la cosmologie des cinq points cardinaux (centre, ouest, est, nord, sud), des cinq éléments (terre, métal, bois, eau, feu) et des cinq couleurs (jaune, blanc, bleu, noir, rouge).

    Des travaux impulsés par l’empereur Gia Long qui débutèrent en 1803 et qui finirent près de 30 ans après pour s’achever en 1832. Sa construction nécessita plus de 30 000 ouvriers et soldats. Bâtie sur le modèle pékinois des Ming elle fait plus de 6 km carrés cernés de murs de 6 mètres de haut. Un rempart « à la Vauban » entouré de fossés et percé de 10 portes fortifiées chacune munie d'un pont. À l'intérieur de l'enceinte constituée par la citadelle, se trouvent les deux ensembles de la ’’Cité Impériale’’ et de la ’’Cité Pourpre Interdite’’, séparée par sept barrières.

    Visite de la Citadelle de Hué

    La visite de la Citadelle de Hué débute à la Tour du Drapeau (Ky Dai) située juste devant l’entrée principale de la Citadelle. Erigée en 1807, la Tour du Drapeau, construite en briques, comprend trois étages en forme de pyramides tronquées, empilées l’une sur l’autre, et une hampe porte-drapeau pour une hauteur totale de 54,5 m. 

    citadelle de hue porte du midi

    On emprunte ensuite la Porte du Midi (Ngo Mon), porte principale de la ville impériale, située devant le palais de l’Harmonie Suprême (Dien Thai Hoa) faisant face à la Tour du Drapeau. Construite en 1833 sous le règne de l’empereur Minh Mang au moment du ré-aménagement de la Cité impériale, la porte est surmontée par le pavillon des Cinq Phénix (Lau Ngu Phung). Le portail central était réservé au souverain, le toit en surplomb est recouvert de tuiles jaunes, la couleur impériale.

    citadelle de hue anciennes portes

    On entre maintenant dans la Cité impériale, une zone de forme carrée entourée par de hauts murs sur un périmètre de 2,5 km où se tenaient les cérémonies et des actes publics des monarques comme au Palais de l’Harmonie Suprême et l’esplanade des grandes salutations. Le Palais de l'Harmonie Suprême fut l’endroit le plus important pour toutes activités de la Cour des empereurs de la dynastie des Nguyen. Ce palais accueillait les cérémonies mensuelles impériales ainsi que les grands événements comme les cérémonies d’intronisation du nouvel empereur (Dang Quang), cérémonies d’anniversaire du souverain (Van Tho), cérémonies de la fête nationale (Hung Quoc Khanh Niem).

    citadelle de hue esplanade

    En face du Palais de l’Harmonie Suprême, on trouve l’esplanade Dai Trieu, le bassin Thai Dich et le pont Trung Dao. Cette esplanade se distingue par trois niveaux où se sont classés les mandarins du premier rang au troisième rang marqués par les petites stèles installées sur les deux côtés. Puis on découvre le temple du Culte des rois Nguyen qui contient dix autels rendant les honneurs à tous les rois Nguyen. Devant ce temple on peut admirer les neuf urnes dynastiques en bronze, les plus grandes du Vietnam. On accède ensuite au Pavillon de la Splendeur et sa façade de bois gravé particulièrement élégante. Ce pavillon à triple toiture qui rend hommage aux mandarins ayant aidé la dynastie des Nguyen à retrouver son trône en 1802, a été construit de 1821 à 1824 pour l'empereur Minh Mang. 

    citadelle de hue urnes dynasties nguyen

    On accède ensuite à la Cité pourpre interdite (Tu Câm Thanh) malheureusement presque intégralement détruite lors de la guerre du Vietnam et du siège de la ville de Hué en 1968. La Cité pourpre interdite était le lieu de résidence de l'empereur et de sa famille, accessible aux seuls proches et aux serviteurs composés exclusivement d’eunuques. Toute personne s'introduisant dans cette enceinte, était punie de mort. Il ne reste aujourd’hui plus que le Théâtre (Duyêt Thi Duong) et la Bibliothèque royale (Thai Binh Lâu) entièrement rénovée.

    citadelle de hue bibliotheque royale

    La bibliothèque royale était un lieu de lecture et de repos pour l’empereur. C’est un magnifique pavillon recouvert de savantes mosaïques et donnant sur un très beau lac carré au milieu duquel s’élève un jardin. La Bibliothèque royale construite en 1821 présente des colonnes ornées de mosaïques. Les décorations du toit, toitures aux bords recourbés comme la plupart des pagodes de Hué, témoignent de la magnificence passée du palais. La bibliothèque abritait un salon où le roi recevait les princes étrangers et que se déroulaient les grandes cérémonies.

                       Vous aimerez lire également :

               >>  Top 10 des meilleures choses à faire à Hué au Vietnam
               >>  Visiter Hue, que voir dans la ville de Hue et ses alentours ?

               >> 4 plus beaux tombeaux impériaux autour de la cité impériale de Hue


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image