• Le mausolée de l’empereur Khai Dinh, rencontre entre oriental et occidental
  • Le mausolée de l’empereur Khai Dinh, rencontre entre oriental et occidental

  • Mis à jour le 16 Avril, 2019       Par: La Rédaction
  • Connu pour son architecture atypique et riche d’ornements sophistiqués mariant le style traditionnel et exotique, le mausolée de l’empereur Khai Dinh vaut vraiment le détour lors d’un voyage à Hue.

    Douzième empereur et avant-dernier empereur d’Annam de la dynastie des Nguyên, Khai Dinh fut d'abord à l'âge de 4 ans prince dynastique de la Confédération des Sedangs, union entre différentes tribus d'Indochine, de 1889 à 1897, puis il fut ensuite porté sur le trône d'Annam par les Français, le 18 mai 1916, mais avec le titre de roi et non d’empereur.

    Un tombeau unique

    Le mausolée de Khai Dinh se situe à une dizaine de kilomètres au sud de l’ancienne capitale impériale de Hué, sur les berges de la rivière des Parfums. Pour édifier son mausolée, le roi Khai Dinh choisit la pente de la montagne Châu Chu. Les travaux du tombeau de Khai Dinh débutèrent le 4 septembre 1920 et la construction dura 11 ans, de 1920 à 1931. Pour financer ce chantier de grande ampleur, l’empereur Khai Dinh demanda au gouvernement du protectorat français de lui permettre d’augmenter les taxes foncières de 30 % sur l’ensemble du pays. Une action très violemment critiquée et entacha quelque peu l’estime du peuple envers son souverain. L'empereur ne vit pas achevé les travaux de son tombeau puisqu'il mourut en 1925.

    ville hue mausolee khai dinh cour honneur

    Le mausolée de Khai Dinh se distingue des autres mausolées impériaux par son architecture totalement différente de celle choisie par ces prédécesseurs. Khai Dinh a en effet choisit un style bien particulier mélangeant un vocabulaire asiatique foisonnant avec des éléments européens. C’est ainsi que l’on peut observer des éléments traditionnels vietnamiens se mélangeant avec des éléments d'architecture française comme les fleurs de lys ou un soleil style art déco et avec même des éléments indiens comme cette  porte en forme d’une tour indienne. Un style très ostentatoire pour ce mausolée, qui frôle le kitsch avec notamment ces nombreuses surfaces carrelées de mosaïques faites à partir de coûteuses porcelaines importées. Un style qui reflète bien l’image de son souverain qui était connu pour son extravagance. Autres particularités sont sa structure en béton et sa superficie moindre que ses prédécesseurs.

    Découvrir le mausolée de l’empereur Khai Dinh

    ville hue mausolee khai dinh salle du trone

    L’ensemble du mausolée  forme une masse rectangulaire imposante avec ses 127 marches, adossée au mont Chau Chu. On gravit les 127 marches pour accéder au mausolée par de hauts escaliers ornés de dragons, les plus grands du Vietnam, et de multiples motifs sculpté. Une fois les marches gravies, on pénètre dans la cour d’honneur où se trouvent les pavillons de garde des deux côtés.

    ville hue mausolee khai dinh pavillon stele

    La cour de la deuxième terrasse abrite des statues d'une garde d'honneur de douze soldats à l’image des mandarins, des éléphants et des chevaux. C'est sur cette deuxième terrasse que se trouve le pavillon de la stèle de forme hexagonale sur laquelle sont inscrits les idéogrammes glorifiant les mérites du roi. Ce pavillon possède des touches architecturales Renaissance. Les ardoises du toit viennent d'Angers et le texte de la stèle aurait été écrit par Bao Dai, son fils qui lui succèdera.

    ville hue mausolee khai dinh tombeau

    Puis on accède sur la troisième terrasse pour découvrir le temple de Thien Dinh. Endroit le plus élevé et la principale construction de la nécropole, il se compose de 5 salles adjacentes et de 2 salles latérales. La salle d’accès est seulement ouverte aux soldats gardiens de tombeau. Devant elle, s’élève le temple de Khai Dinh, qui renferme l’autel du culte et le portrait du roi. Au milieu, se trouve le Buu An, la statue du roi et l’autel du culte avec la tablette funéraire du défunt. On peut y admirer des superbes mosaïques de porcelaines et de cristal tapissant les murs. Au plafond, vous pouvez contempler le tableau de 9 dragons dans les nuages (“Cuu Long an van”) de l’artiste Phan Van Tanh. Dans une autre salle sont exposé des objets et photographies de l'époque, des porcelaines françaises et une statue en bronze de Khai Dinh fondue à Marseille.

    Comment se rendre au mausolée de l’empereur Khai Dinh?

    Le mausolée de l’empereur Khai Dinh se trouve à 10 kilomètres de Hué sur la rive est de la Rivière des Parfums, adossé à la montagne Châu Chu. Plusieurs moyens s’offrent à vous pour aller le découvrir :

    + En voiture avec chauffeur et votre guide francophone si vous avez fait appel aux services d’une agence de voyage locale ou bien en taxi. En taxi, comptez une douzaine d’euros pour le trajet aller/retour. Du centre-ville il faut environ 25 minutes pour se rendre au tombeau de Khai Dinh.

    + En faisant une croisière sur la Rivière des Parfums. Vous pouvez faire seulement une demi ou une journée complète avec déjeuner à bord si vous souhaitez découvrir plusieurs tombeaux impériaux. C’est une belle façon de découvrir la magnifique campagne de Hué cernée de gracieuses montagnes et d’observer la vie fluviale.

    + Les plus sportifs pourront s’y rendre à vélo. C’est une très belle balade qui peut se combiner avec la visite d’autres tombeaux et quelques curiosités touristiques comme la Pagode de la Dame Céleste et les maisons-jardin de Hué.

                          Vous pourriez aimer aussi :

                    >> 4 plus beaux tombeaux impériaux autour de la cité impériale de Hué

                    >> 3 bonnes raisons d'aimer la cité impériale de Hue


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image