• A la découverte des trésors cachés du Centre du Vietnam
  • A la découverte des trésors cachés du Centre du Vietnam

  • Mis à jour le 11 Dec, 2020       Par: La Rédaction
  • Région connue et appréciée des voyageurs pour ses 4 sites naturels et culturels classés au patrimoine mondial de l’Unesco (parc national de Phong Nha Ke Bang, ancienne cité impériale de Hué, Hoi An et site archéologique de My Son) le Centre du Vietnam renferme quelques trésors cachés qui s’offre aux visiteurs curieux et à ceux qui souhaitent sortir des sentiers battus.

    L'ancienne citadelle de Quang Tri

    Construite en 1809, en terre battue, sur l’ordre de l'empereur Gia Long, le fondateur de la dynastie impériale des Nguyen, la citadelle de Quang Tri fut ensuite reconstruite en brique en 1837, sous le règne de Minh Mang, plus jeune fils de l'empereur Gia Long et deuxième empereur de cette dynastie. Grand bâtisseur, Minh Mang est l'empereur qui construisit le plus de palais à l'intérieur de la Cité impériale et de la Cité pourpre interdite de Hué. Il fit agrandir la salle du trône et la Porte du Midi. Il fit édifier le temple Thai et le Temple Thê pour le culte des ancêtres, avec des urnes dynastiques. La citadelle de Quang Tri, située sur les rives de la rivière Thach Han à une soixantaine kilomètres de Hué,  se caractérisait par son style Vauban. Sa structure initiale comprenait 4 forteresses ainsi que 4 grandes portes s’ouvrant aux quatre coins cardinaux. Ces forteresses étaient entourées de douves et à l’intérieur se trouvait le palais de la ville.

    trésors Centre du Vietnam citadelle de Quang Tri

    La citadelle a joué le rôle d’un important centre administratif autant sur le plan économique que militaire pendant la colonisation française. Suite à la signature des Accords de Genève en 1954, la ligne de démarcation séparant le Nord et le Sud du Vietnam a été fixée au 17ème parallèle, non loin de la ville de Quang Tri qui de ce fait a subi de nombreux bombardements lors de la guerre du Vietnam. D’ailleurs, la bataille de l’été 1972, qui a duré 81 jours et qui a opposé les soldats vietnamiens à l’armée américaine, a quasiment rasée la citadelle. Restaurée par la suite, l’ancienne citadelle de Quang Tri, classée site historique national, est devenue un lieu commémoratif où les habitants viennent rendre hommage aux héros morts pour la patrie. Une visite fort intéressante pour les voyageurs désireux de connaître plus en profondeur la bouleversante histoire récente du Vietnam.

    Le cimetière des Français à Hué

    trésors Centre du Vietnam cimetière Français Hue

    Plusieurs cimetières civils et militaires ont été crées à partir de 1883 à Hué. Si les cimetières militaires ont été rapatriés à Fréjus à partir de 1986, seul le cimetière civil de Phu Cam n’avait pas subi d’exhumation. Le cimetière des Français de Hué est resté sur son emplacement initial jusqu'en 2006, date à laquelle les tombes ont été transférées à l'extérieur de la ville. L'état d'abandon du cimetière et le souhait des autorités locales de récupérer le terrain a abouti au transfert du cimetière sur la commune de Thuy Phuong, à 14 kilomètres au sud-ouest de Hué. L'Association des Amis du Vieux Hué a beaucoup oeuvré en 2012 pour la restauration des épitaphes. Là repose parmi tant d’autres Wladimir Morin ancien propriétaire du célèbre Hôtel Morin de Hué qu’il acheta en 1906 et qui devint l’hôtel le plus chic de l’ancienne cité impériale.

    An Bang, la « cité des fantômes »

    trésors cachés Centre du Vietnam An Bang

    Toujours à proximité de l'ancienne capitale impériale d'Hué, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, se trouve un village de pêcheurs bien particulier puisqu’il est considéré par les locaux comme la « cité des fantômes ». Ce village atypique a pour tradition de mieux traiter les morts que les vivants puisque des tombeaux somptueux, très colorés et ouvragés, émaillent la campagne. Et pour cause, selon les traditions locales, une tombe plus haute donne une meilleure vue aux ancêtres et par conséquent, apporte protection et bonne fortune aux vivants. Le cimetière s'étend aujourd'hui sur un peu plus de 250 hectares et offre une vue plongeante sur une plage de sable blanc quasi déserte.

    La falaise maritime de plaques de pierre de Da Dia

    trésors cachés Centre du Vietnam Da Dia

    La falaise maritime de plaques de pierre de Da Dia est une zone côtière de colonnes de roche de basalte uniformément imbriquées située le long de la côte centrale du Vietnam entre les stations balnéaires de Quy Nhon et Tuy Hoa. La zone mesure environ 100 mètres de large et 250 mètres de long, composée d'environ 35 000 colonnes de roches basaltiques. Les roches sont des colonnes de lave sombre avec des surfaces à peu près plates de différentes formes (rondes, pentagones, hexagones, polygones, etc). Ces colonnes rocheuses créées à partir d'éruptions volcaniques il y a des millions d'années ne sont pas sans rappeler la fameuse Chaussée des Géants  en Irlande. Inscrit au patrimoine national en janvier 1998, ce site impressionnant se niche au cœur d’une région sublime, encore préservée du tourisme de masse.

    La ravissante île de Ly Son

    trésors cachés Centre du Vietnam île Ly Son

    Quasi inconnue des visiteurs étrangers, l’île de Ly Son, située au large de la province rurale de Quang Ngai au Centre du Vietnam, est un petit paradis insulaire réputée pour ses paysages volcaniques et son ail noir. En vous rendant sur l’île de Ly Son, vous pourrez profiter de sa beauté primitive, de ses plages indolentes, de ses superbes fonds marins, de ses vestiges nationaux et vous pourrez vous régaler de fruits de mer frais et notamment de homards. Une destination hors des sentiers battus pour profiter des plaisirs balnéaires tout en étant en prise directe avec les traditions locales.

    >> Vous apprécierez aussi 8 sites du patrimoine de l’Unesco au Vietnam à explorer


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image