• Voyager au Vietnam durant le printemps
  • Voyager au Vietnam durant le printemps

  • Mis à jour le 9 Avril, 2020       Par: La Rédaction
  • Le printemps est une excellente période pour voyager au Vietnam. L’hiver, les festivités du Têt, le crachin et les pluies laissent place à d’exquises journées ensoleillées. C’est aussi la saison de l’éclosion de nombreuses fleurs qui donneront un parfum spécial à vos vacances au Vietnam. Du nord au sud, découvrez le Vietnam sous son merveilleux visage printanier.

    Nord du Vietnam, le printemps comme une renaissance

    Quelle délicieuse saison qu’est le printemps à Hanoï! Après les quelques crachins de fin février/début mars, de belles éclaircies et un doux soleil viennent réchauffer la capitale vietnamienne. Les fleurs annonciatrices du printemps font leur apparition et inondent les rues  de la capitale millénaire. Les fleurs sua, petites fleurs blanches semblables à des flocons de neige, célèbrent l’arrivée du printemps début mars pour le plus grand plaisir des Hanoïens qui sont très attachés à cette fleur pleine de poésie tout comme les fleurs ban d’une délicate couleur blanche et violette.

    A Bac Ha et à Moc Chau, dans les fabuleuses montagnes du nord du Vietnam, c’est la floraison des fleurs de pruniers qui annoncent le printemps tant attendu, dans une région où les hivers peuvent être très rigoureux. Quel spectacle ravissant que ces champs recouverts d’une écharpe de fleurs blanches!

    Dans le delta du fleuve Rouge et dans les vallées, la terre qui s’est reposée pendant l’hiver est prête à être travaillée. Le printemps est le bon moment pour voir les paysans travailler dans les champs et les rizières. Accompagnés de leur fidèle buffle, ils vont tout d’abord labourer la terre avant de repiquer les jeunes pousses de riz. Déjà les rizières commencent à se parer d’un doux pelage vert comme à Tam Coc ou dans la vallée rizicole de Mai Chau.

    Dans la baie d’Halong, les brumes hivernales se font plus rares et on prend davantage de plaisir à faire une croisière dans cette féerie calcaire lorsque le soleil vient gentiment nous caresser et apporte sur ce site paysager marin exceptionnel sa douce lumière printanière.

    Centre du Vietnam, un printemps bien installé

    A Huê, l’ancienne cité impériale classée à l’Unesco, les pluies sont de moins en moins fréquentes et laissent place de plus en plus au soleil. Les pluies passées ont régénéré la nature qui s’habille d’un vert lumineux et intense. Les frangipaniers, présents en nombre dans l’ancienne citadelle et les superbes jardins des mausolées des empereurs, commencent à fleurir et à répandre leur parfum envoûtant. On pourra même aller à la plage de Thuan An pour profiter de ces longues étendues de sable et pour prendre un bon bain de mer.

    Passé le fameux col des Nuages, on arrive à Danang et déjà le printemps est bien installé puisque le col marque une barrière climatique entre le nord et le sud de la côte centrale du Vietnam. La cité balnéaire déroule son chapelet de plages immaculées pour ceux qui souhaitent profiter des plaisirs balnéaires. La charmante ville de Hoi An, classée à l’Unesco et située seulement à une quarantaine de kilomètres de Danang, voit les bougainvilliers de son centre historique éclore et inonder de leurs belles fleurs les façades des maisons centenaires. Quel plaisir de se promener à pied dans cette véritable ville-musée en cette saison où le soleil est caressant. On ne boudera pas son plaisir à aller se détendre à la plage entre deux visites culturelles et de partir explorer la magnifique campagne où là aussi on a commencé à repiquer le riz.

    Dans les Hauts Plateaux du Centre, à Dalat, c’est le printemps éternel et c’est comme cela que l’on surnomme cette ancienne station climatique de l’époque coloniale perchée à  1600 mètres d’altitude sur le plateau de Lang Biang. La région jouit d’un très bon climat tempéré qui plaît aux plantations de fleurs, de café, de thé, d’hévéa ou de poivre mais aussi aux voyageurs désireux de trouver un peu de fraîcheur. Sur la côte, à Nha Trang, le temps est au beau fixe et on se régale à profiter des plaisirs de la plage.

    C’est la fête dans le sud du Vietnam !

    Dansle sud du Vietnam, il n’y a pas à vrai dire de printemps, il fait beau et chaud toute l’année qui ne distingue que deux saisons : l’une sèche (novembre-avril) et l’autre humide (mai -octobre). En mars/avril sont deux mois très ensoleillés mais la chaleur est encore supportable à cette époque. Aux alentours du 15 avril se tient « Chaul Chnam Thmey », soit littéralement « entrer dans la nouvelle année », nom officiel des fêtes cambodgiennes qui célèbrent le nouvel an bouddhiste khmer. Dans le delta du Mékong, dans les provinces de Tra Vinh et de Soc Trang où vie une très importante communauté khmère, c’est la fête pendant 3 jours. C’est l’occasion d’assister à des cérémonies religieuses, des parades, des processions, des danses, musiques, chants et jeux traditionnels. Des grandes batailles d’eau sont organisées dans les rues, symboles de purification. Voilà une belle opportunité de s’immerger dans la culture locale dans une région du delta du Mékong encore trop méconnue mais ô combien fascinante.

    Vous aimerez lire également :

    >> Pourquoi un séjour au Vietnam après les fêtes du Têt ?

    >> Idées de visite de 1-2-3…jusqu’à 7 jours à travers le Vietnam


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image