• 5 meilleures choses à voir au lac Inlé
  • 5 meilleures choses à voir au lac Inlé

  • Mis à jour le 13 Jan, 2020       Par: La Rédaction
  • La poésie lacustre de ce fascinant univers amphibie est l’un des joyaux naturels de la Birmanie. Le lac Inlé est connu pour la beauté pittoresque de ses paysages mais aussi parce que l’on peut y découvrir des traditions uniques liées à la présence de l’eau. Les habitants du lac, les Intha, vivent sur des maisons en bois sur pilotis d’une rare élégance et se déplacent essentiellement par voie fluviale. Mais ce groupe ethnique dont le nom signifie littéralement « peuple du lac » possède aussi une technique d’agriculture singulière et un superbe artisanat.

    ***

    1. Les Intha, fils du lac Inlé

    Les Intha, dont le nom signifie « fils du lac », sont de véritables équilibristes qui vivent en symbiose avec leur environnement. Les Intha, qui ont migré autour du lac à partir du XVIIème siècle pour fuir les conflits entre Birmans et Siamois, vivent essentiellement de la pêche. Dès l’aube, les « fils du lac » partent à la pêche. Dans une clarté aqueuse, entouré de collines bleuâtres frangées d’un ciel de brume, le lac Inlé étend son miroir strié du sillage laiteux des embarcations. Fines silhouettes funambules en équilibre à la pointe de leurs frêles embarcations, une jambe enroulée autour d’une longue rame pour les manœuvrer, les Intha jettent leurs filets ou plongent leurs nasses coniques capturant carpes, anguilles ou poissons-chats en un ballet aérien émouvant.

    lac Inlé pêcheur

    Groupés dans quelque 80 villages bâtis sur le lac même ou sur ses rives, les Intha sont d'abord pêcheurs mais sont également agriculteurs et possèdent à ce titre une technique d’agriculture singulière. Les Intha cultivent en effet d’immenses jardins flottants constitués d’îlots artificiels fabriqués à partir d’herbes aquatiques et de matières organiques. Ils sont également d’habiles artisans, sachant tisser, tailler et coudre, forger le métal, fabriquer les bijoux, sculpter le bois, construire des bateaux et des maisons, préparer des produits alimentaires destinés à la vente, faire de la poterie ou fabriquer des charrettes. 

    lac Inlé maison en tek

    2. Balade en bateau à travers les jardins flottants

    De longues barques motorisées sont le mode privilégié d’exploration du lac qui a récemment été classé réserve de biosphère par l’Unesco. On se faufile dans cet univers amphibie hérissé de belles maisons en teck sur pilotis et de jardins flottants. Les Intha cultivent d’immenses jardins flottants constitués d’îlots artificiels fabriqués à partir d’herbes aquatiques et de matières organiques. Proche des techniques hydroponiques, ces jardins permettent de 3 à 4 récoltes par année.

    Connus depuis l’époque médiévale, et encore présents à très peu d’endroits dans le monde, ces jardins aquatiques sont indissociables du mode de vie intha. Les jardins flottants sont constitués d’un entrelacs de racines, de vase et jacinthes d’eau. Ces bandes fertiles sont ancrés au fond du lac à l’aide de bambou.

    lac Inlé jardin flottant

    3. Découvrir le riche artisanat du lac Inlé

    Pêcheurs virtuoses, agriculteurs éclairés, les Intha sont également d’excellents artisans. Votre balade en bateau sur les eaux du lac Inlé est ponctuée d’escales pour apprécier ce riche artisanat

    lac Inlé tissage lotus

    - Le tissage est l’une des spécialités artisanales du lac Inlé, notamment à partir à partir de la fibre de lotus. Le processus prend beaucoup de temps, mais produit un tissu luxueux qui ressemble à une combinaison de soie et de lin brut. Ses propriétés et sa rareté en font une matière encore plus précieuse que la soie.

    lac Inlé cigare birmane

    - La confection de cheroots ou cigares traditionnels birmans est très répandue sur le lac Inlé. Observez la dextérité des femmes qui roulent à la main ces cigares aromatisés aux épices et à la pulpe de tamarin qui peuvent atteindre 16 centimètres de long.

    - La fabrication de papier traditionnel obtenu à partir de l’écorce d’un arbre qui est ensuite battue longuement avec des maillets. Mélangées à l’eau les fibres seront parées de fleurs puis disposées uniformément sur un tamis et enfin mises à sécher au soleil. L’arbre deviendra lampe, carnet, éventail ou ombrelle. 

    - La production d'orfèvrerie et d’argenterie est une grande tradition artisanale de la Birmanie et notamment du lac Inlé. Le village Ywa-ma, situé à 12 kilomètres de NyaungShwe, est réputé pour son commerce d'orfèvrerie et d’argenterie de belle facture.

    4. Visiter la pagode Phaung Daw Oo Paya

    lac Inlé pagode phaung daw oo paya

    La pagode Phaung Daw Oo, érigée dans la partie centrale du lac Inle, est la plus sacrée du lac. Elle abrite cinq petites statues de Bouddha dont la forme initiale n’est plus tout à fait discernable puisqu’elles ont en effet été recouvertes par de multiples feuilles d’or. Chaque année, durant le mois de Thadingyut (septembre - octobre), se déroule une fête grandiose au cours de laquelle 4 des statues sont transportées sur le lac sur une réplique de la barque royale en forme d'oie sacrée brahmanique.

    5. Découvrir le village d’In Dein

    lac Inlé village In Dein

    Le village d’In Dein possède un incroyable ensemble de monuments bouddhistes comportant un millier de stupas datant du XVIIème siècle envahi par la végétation et peuplé d'animaux domestiques. C’est l’un des sites les plus fantastiques de toute la Birmanie qu’il vous faut absolument voir lors de votre séjour au lac Inlé.

    Vous pourriez aimer aussi 

    >> Découvrez la Birmanie en 15 jours – 6 incontournables à voir


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image