• Découvrez l’exceptionnel artisanat de Birmanie!
  • Découvrez l’exceptionnel artisanat de Birmanie!

  • Mis à jour le 6 Jul, 2020       Par: La Rédaction
  • Pays fortement attaché à ses us et coutumes, la Birmanie recèle un exceptionnel artisanat issu de son passé glorieux. Fiers de leur culture, les Birmans inscrivent les traditions ancestrales au cœur de leur quotidien et accordent une importance primordiale aux héritages reçus des anciens et aux valeurs sacrées de l’artisanat.

    Lors de votre futur voyage en Birmanie, découvrez son exceptionnel artisanat qui repose sur un savoir-faire qui se transmet de génération en génération et que l'on découvre généralement dans des petits ateliers locaux.

    La laque

    L’art de la laque en Birmanie est une technique ancestrale qui est encore très pratiquée par les Birmans. C'est à Bagan qu'a été utilisée pour la première fois la laque en Birmanie, sur les pagodes, les temples et les monastères.

    Des objets en laque étaient également offerts par les fidèles dans le but de recevoir des mérites spéciaux. Aujourd'hui encore, c'est à Bagan que vous pourrez admirer le travail des artisans dans les ateliers de laque, sur cette résine issue du latex de divers arbustes de la famille des Anacardiaceae.

    La résine du laquier a une très forte qualité adhésive et un brillant sublime. Une fois qu'elle est à l'air libre, la laque devient noire. Mélangée à de la cendre et des colorants, elle est ensuite appliquée sur des objets en bambou ou en teck par exemple.

    Lors de votre séjour à Bagan, ne manquez pas de vous rendre au village d’artisans de Myinkaba qui est le seul village qui ait conservé ses traditions ancestrales. Cinq mille personnes vivent encore de cet art. Les objets fabriqués ici sont de véritables merveilles et seront de magnifiques souvenirs à rapporter de votre voyage en Birmanie.

    artisanat de Birmanie laque

    Les feuilles d’or

    Appelée « shwe » en birman, la feuille d’or est utilisée en abondance dans de très nombreux temples et pagodes notamment l’étincelante pagode de Shwedagon à Yangon où chaque croyant applique quelques feuilles d’or sur la représentation de Bouddha qui a depuis la création de la pagode prit plusieurs tonnes de poids en or !

    La feuille d'or est un des résultats du travail artisanal d'un batteur d'or. A grands coups de marteau, les ouvriers aplatissent un petit bout d’or pas plus grand qu’un ongle. Des heures durant ils vont le marteler jusqu’à obtenir une première feuille d’or, qu’ils vont découper en une centaine de carrés. Ils vont répéter cette procédure trois fois pour obtenir des milliers de feuilles d’or d'une minceur extrême.

    Mandalay, capitale religieuse et culturelle du pays, regorge de petits ateliers où les feuilles d'or sont fabriquées traditionnellement et où les artisans transmettent leur savoir-faire depuis des générations.

    artisanat de Birmanie feuille or

    L’orfèvrerie

    Rubis, saphir, jade, topaze, corindon, spinelle, lapis lazuli, etc. la Birmanie regorge de pierres précieuses. Pour vous en rendre compte il vous suffit de vous à Mogok, la fameuse « vallée des rubis », au marché de la pierre de Jade à Mandalay ou dans le quartier des orfèvres à Yangon.

    La technique de la taille des pierres a légèrement évolué au cours des siècles. Une multitude d'artisans travaillent les pierres précieuses côte à côte dans de petites échoppes donneront forme aux morceaux de jade après les avoir taillé, poli et façonné.

    La valeur des pierres précieuses dépend aussi de la finesse et de la précision de son ciselage. Ainsi, il n’est pas rare que les bijoutiers gardent secrètes leurs techniques pour préserver leur réputation. Le style birman affiche des ornements très alambiqués, complexes.

    artisanat de Birmanie orfevrerie

    Les marionnettes

    L’art ancestral de la marionnette, qui au temps des rois était à la fois un art, un moyen d’enseignement, un moyen d’annoncer les actualités et de confronter les différents modes de pensées et de cultures, est toujours bien préservé en Birmanie.

    La fabrication de marionnettes en bois entièrement à la main a donc été relancée et les ateliers se sont multipliés. Les marionnettes birmanes sont sculptées dans le  bois, puis polies avant d’être poncées et peintes. Elles sont vêtues d’un superbe costume traditionnel, de bagues et d’autres accessoires.

    Chaque marionnette est généralement composée de 17 à 19 morceaux de bois et animée par 11 cordes voire plus. Si vous êtes de passage à Mandalay, nous vous invitons ensuite à assister à un spectacle de Yoke Thay pour voir les marionnettes s’animer et prendre vie sur scène grâce à la dextérité des artistes.

    artisanat de Birmanie marionnette

    La soie de lotus

    La soie de lotus est une spécialité artisanale du superbe lac Inlé, une tradition qui dure depuis des millénaires au sein de l’ethnie Intha, les fameux pêcheurs à une jambe.

    Fabriquée à partir de fragiles fils tirés des tiges des fleurs, la soie de lotus est devenue un produit très recherché sur le marché mondial de la haute couture. Ce tissu est obtenu grâce à un déchet, les tiges de lotus, qui est transformé en un textile, sans aucun produit chimique ou toxique.

    Les filaments contenus dans les tiges sont assemblés puis tournées ensemble afin de créer un fil. La fibre des tiges des fleurs de lotus est filée depuis plus de mille ans sur le lac Inlé. Un procédé précis et fastidieux puisque la fabrication d’une veste nécessite 4 mètres de tissu, soit 12 000 mètres de fibres et 2 mois de travail pour un fileur.

    Il ne peut être réalisé qu’à la main, ce qui explique la rareté du tissu. La tâche est difficile, mais le tissu est incomparable. D’aspect grège, comme un lin brut au tissage irrégulier, il est incroyablement léger et infroissable. Ses propriétés et sa rareté en font une matière encore plus précieuse que la soie.

    artisanat de Birmanie soie lotus

    >> Vous aimerez lire également : Guide de voyage en Birmanie


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image