• Histoire récente de la Birmanie - A tout savoir
  • Histoire récente de la Birmanie - A tout savoir

  • Mis à jour le 20 Avril, 2021       Par: La Rédaction
  • Les évènements qui secouent actuellement le Myanmar, ex- Birmanie, continuent d’alimenter une histoire riche mais extrêmement compliquée. Conquêtes, invasions, guerres, joug colonial, conflits ethniques, coups d’état et prise de pouvoir par une junte militaire, retour sur l’histoire mouvementée d’un pays qui pourtant semble au premier abord pétrie de douceur et de sérénité bouddhique.

    Histoire Birmanie paysage

    Naissance de la Birmanie

    Bien que les Môn soient la première civilisation connue en Birmanie, ce sont les Pyu, une population  tibéto-birmane, qui édifièrent les premières cités-états à partir du Ier siècle de notre ère. Puissants bâtisseurs, ils construisirent les cités de Halin, Beikthano et Sri Ksetra dont les vestiges sont aujourd’hui inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. A partir du VIIème siècle, les Birmans, population mongoloïde originaire de l’est de l’Himalaya,  supplantent peu à peu les Pyu. Au XIème siècle, Anawrahta fut le fondateur du premier royaume birman unifié, avec Pagan pour capitale, et fit du bouddhisme theravada la religion d’état. Pagan, que l’on appelle aujourd’hui Bagan, éclaboussa la région de sa flamboyante richesse architecturale et artistique, rivalisant avec le royaume d’Angkor. Le royaume de Pagan défait en 1287 par les Mongols, l’unité de la Birmanie s’amenuise lentement. Après une période de division entre la Haute et la Basse Birmanie, le pays se réunifie sous l’impulsion du roi Tabinshwehti et le troisième empire birman mène à partir du milieu du XVIIIème une politique expansionniste qui le conduit à lancer des campagnes jusqu’en Thaïlande et au Laos. Mais à partir de 1824, la Birmanie subit des assauts répétés de la part de l’armée britannique et ne peut résister au troisième qui en 1885 force le pays à devenir officiellement une province de l'Inde britannique en 1886 avec Rangoun pour capitale.

    L’histoire récente de la Birmanie

     

    Histoire récente Birmanie Aung San

    Si de nombreuses révoltes éclatèrent à partir de 1930, c’est la seconde guerre mondiale qui donne aux nationalistes l’occasion de réclamer leur indépendance comme cela a été le cas au Vietnam après l’occupation du pays par les forces armées japonaises. C’est Aung San, père de Aung San Suu Kyi récemment renversée par la junte militaire, qui négocie l’indépendance de son pays avec les Britanniques. Le 4 janvier 1948 est proclamé l’indépendance de la Birmanie mais sans Aung San assassiné le 17 juillet 1947 par un rival politique. Le pays connaît une relative stabilité jusqu’au 2 mars 1962, date à laquelle le général Ne Win s’empare du pouvoir par un coup d’état militaire en renversant le premier ministre U Nu qui instaura une démocratie parlementaire au départ des Britanniques. Pendant 26 ans, Ne Win dirigea le pays d’une main de fer et mena des politiques d’autarcie marquant un arrêt brutal du développement birman et plusieurs guerres contre les ethnies Karen et les Shan.

    Histoire birmanie récente Ne Win

    Suite à d’importantes manifestations contre le régime, Ne Win quitte le pouvoir en mars 1988. Une dictature en chasse une autre puisque c’est le général Saw Mau qui prend la tête du pays qu’il rebaptise Myanmar juste avant le retour d’exil d’Aung San Suu Kyi qui fonde la Ligue nationale pour la démocratie (LND). En 1990, suite à la victoire de son parti aux élections, la « Dame de Rangoon », lauréate du prix Nobel de la paix en 1991, est assignée à résidence et est sous la menace incessante d'une exécution sommaire. Pendant près de 20 ans, le pays sombre de plus en plus dans les conflits ethniques et dans les répressions sanglantes comme celle contre les bonzes en septembre 2007. Le 13 novembre 2010, la junte birmane lève l’assignation à résidence d'Aung San Suu Kyi qui siégera pour la première fois comme députée à la chambre basse du Parlement le 9 juillet 2012. La ligue nationale pour la démocratie d'Aung San Suu Kyi remportera ensuite largement les élections législatives le 8 novembre 2015, ouvrant la voie à la démocratie à la Birmanie. Une ouverture entachée depuis 2016 par les conflits dans l'État d'Arakan entre les forces militaires birmanes et les Rohingyas, un groupe ethnique indo-aryen apatride majoritairement musulman, exacerbés par le radicalisme bouddhiste. Mais après que les élections législatives birmanes de 2020 soient remportées de nouveau par le parti dirigé par Aung San Suu Kyi, le général Min Aung Hlaing conteste les résultats, fait arrêter Aung San Suu Kyi ainsi que le président Win Myint et prend le pouvoir le 1er février 2021. Depuis, dans les grandes villes du pays comme Yangoon ou Mandalay, des manifestations pro-démocratie sont réprimées dans le sang par l’armée birmane. La Birmanie de nouveau privée de démocratie semble malheureusement aujourd’hui renouer avec ses vieux démons.

    Qui est Aung San Suu Kyi ?

    Histoire récente Birmanie Aung San Suu Kyi

    A 75 ans, la « Dame de Rangoun », renversée par l’armée le 1er février 2021, se retrouve de nouveau assignée à résidence, plus de 30 ans après l’avoir été une toute première fois. La  fille du général Aung San, qui a négocié l'indépendance du pays avant d’être assassiné, a connu tout au long de sa vie un destin incroyable, aussi tumultueux que l’histoire de son pays. Icône de la démocratie, souvent comparée à Nelson Mandela ou Martin Luther King, lauréate des prix Sakharov et Nobel, Aung San Suu Kyi est adulée dans son pays par la grande majorité de la population qui salue son engagement, ses combats politiques et son dévouement pour la cause de son peuple alors que la communauté internationale lui reproche son manque de compassion pour le drame des Rohingyas. Si aujourd’hui son avenir et celui de la Birmanie sont incertains, ce qui est sûr c’est que la fille du héros de l’indépendance aura eu un destin aussi tumultueux que l’histoire de son pays auquel elle s’est liée à jamais.

     Vous aimerez lire également

    >> Guide culturel de la Birmanie

    >> Voyage en Birmanie  : Nos 10 coups de cœur pour la Birmanie


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image