• Guide culturel de la Birmanie
  • Guide culturel de la Birmanie

  • Mis à jour le 16 Jan, 2020       Par: La Rédaction
  • Découvrir la Birmanie c’est immanquablement découvrir et apprécier une culture ô combien complexe mais tellement passionnante. Longtemps renfermée sur elle-même, la Birmanie a conservé une forte identité culturelle. Découvrez avec nous certains des aspects de cette culture fascinante.

    ***

    Birmanie ou Myanmar ?

    Le nom Burma, et son équivalant français Birmanie, apparaissent pour la première fois pendant l’époque coloniale pour définir le nouveau territoire conquis et unifié par les Britanniques. Burma provient de la déformation du terme « Bamar » qui désigne la majorité ethnique du pays. Il est important de souligner que l’appellation Burma a été reprise par les Birmans eux-mêmes à l’indépendance du pays en 1948. Mais afin de rompre avec le passé colonialiste du pays, le 21 octobre 2010, la junte militaire a changé le nom en république de l'Union du Myanmar, ainsi que le drapeau et l'hymne national. 

    Histoire de la Birmanie

    guide culture Birmanie histoire

    Les premières traces de civilisations en Birmanie remontent au troisième millénaire avant J.-C. suite à la migration des Môns. Ceux-ci furent chassés au sud par les Pyus, descendus du Tibet, au VIIème siècle. Les mêmes Puys qui pratiquaient le bouddhisme theravada encouragèrent son implantation. Au nord, les premiers Birmans (Bama) s’infiltrèrent et fondèrent en 1057 le premier empire birman avec comme roi Anawhrata et comme capitale Pagan (Bagan). Le pays était alors divisé entre les Birmans au nord et les Môns au sud. Mais en 1287 les Mongols s’emparent du royaume de Pagan qui entraine une nouvelle division de la Birmanie. Au cours des siècles suivants, plusieurs royaumes se succédèrent dont Ava jusqu’en 1841. Il faudra ensuite trois guerres aux Britanniques pour s’emparer finalement de la Birmanie en 1885, avec l’aide la France, qui devient alors officiellement une province de l'Inde britannique en 1886 avec pour capitale Rangoun.

    Le 4 janvier 1948 est proclamé l’indépendance de la Birmanie. Mais en 1962, un coup d’état permit au général Ne Win de prendre le pouvoir du pays et d’instaurer une dictature militaire. Des dictatures en chasseront d’autres et des guerres contre certaines minorités ethniques se succèderont pendant plus de trente ans. Le 8 novembre 2015, la victoire de la ligue nationale pour la démocratie d'Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, ouvre enfin le chemin à la démocratie pour la Birmanie.

    Géographie de la Birmanie

    guide culture Birmanie géographie

    S’étendant sur plus de 2 000 km de long du nord au sud et sur 930 km d’est à l’ouest, la Birmanie est le plus grand pays de l'Asie du Sud-Est après l’Indonésie. Des sommets pré-himalayens au nord, où se dresse le mont Hkakobo Razi (5 881 m), plus haut sommet du pays et de toute l'Asie du Sud-Est, aux plaines côtières de l'isthme de Kra au sud, la Birmanie offre aux voyageurs une incroyable variété de paysages. Le pays partage ses frontières avec la Thaïlande au sud-est, le Bangladesh et l’Inde à l'ouest, le Laos à l'est et la Chine au nord. La Birmanie se distingue par son relief montagneux en forme de fer à cheval cernant de toutes parts la longue dépression centrale où coule le fleuve Irrawaddy. Cette artère vitale, qui fut pendant longtemps la principale voie de communication du pays, irrigue les plaines centrales et fait prospérer des régions entières grâce à la riziculture notamment.

    Population de la Birmanie

    guide culture Birmanie population

    La population de la Birmanie est estimée à près de 60 millions d’individus. Le pays affiche une des plus grandes diversités ethniques au monde avec pas moins de 135 groupes ethniques officiellement recensés par le gouvernement et une centaine de langues et de dialectes différents parlés à travers tout le pays. Les Birmans, l’ethnie majoritaire, représentent 65 % de la population en Birmanie et n’occupent que la partie centrale du territoire. Le reste de la population fait partie des minorités du pays et se partagent le reste du territoire et surtout les zones montagneuses.

    Outre les Bamars ou Birmans, les Shan, Karen, Karenni, Mon, Kachin, Chin et Rakhine (ou Arakan) constituent les minorités les plus importantes, auxquelles s’ajoutent des Chinois et des Indiens d’immigration plus récente. Malheureusement la Birmanie a connu tout au long de son histoire et aujourd’hui encore de nombreux problèmes de cohabitation entre les multiples groupes ethniques, et notamment entre les minorités et l’ethnie majoritaire birmane. On pense irrémédiablement au conflit avec les Karen et celui avec les Rohingyas. Malgré cela, le peuple birman dans son ensemble est extrêmement hospitalier et bienveillant, et c’est à se demander comment un peuple aussi doux de prime abord peut-il parfois sombrer dans l’extrémisme religieux ?

    Religions de Birmanie

    La Birmanie est principalement un pays de bouddhisme theravada, environ 90% des Birmans sont bouddhistes tout en croyant aux nat (les esprits) une croyance fondée sur le principe suivant : tout être, vivant ou non, est animé par un esprit. Les Birmans sont en général extrêmement pratiquant, affichant une ferveur démesurée que vous pouvez observez dans les pagodes

    guide culture Birmanie religion

    Certaines minorités ethniques de Birmanie sont chrétiennes comme les Kachins, les Chin ou les Shans. Ils représentent moins de 5% de la population. Une chrétienneté qui remonte à l’époque où des missionnaires européens et américains étaient venus s’installer et évangéliser le pays et qui est visible encore aujourd’hui avec la présence de nombreuses églises. 

    Enfin, 4% de la population de Birmanie sont musulmans. Mais malheureusement, un nationalisme bouddhiste extrémiste vise à discriminer les musulmans notamment l’ethnie musulmane des Rohingyas, originaires du Bangladesh.

    Fêtes et festivals en Birmanie

    De nombreuses fêtes et festivals animent le calendrier lunaire birman toute l’année. Ces évènements ont très souvent un caractère religieux. Ne manquez pas d’assister à l’une de ces fêtes pour s’imprégner de la culture birmane ô combien passionnante. Voici les principaux festivals et fêtes en Birmanie :

    guide culture Birmanie fête

    + Janvier : La fête de la Récolte du Riz qui a lieu partout dans tout le pays.

    + Février : Fête de la Shwedagon. Le mois lunaire de Tabaung (parfois en mars) marque le début de la plus grande paya pwe (fête des temples) du pays.

    + Avril : la fête de l’Eau (Thingyan) symbolisant le nouvel an. C’est la plus grande fête de l’année où batailles d’eau géantes, processions et purifications se succèdent.

    + Septembre : le festival du lac Inle. Des statues de Bouddha sont promenées sur la prestigieuse barque royale, le Karaweik.

    + Octobre : la fête des Lumières qui célèbre le retour sur terre de Bouddha, que l'on l'accueille par des illuminations et des lâchers de ballons. Grandiose !

    + Novembre : le festival des Ballons (concours de ballons en papier, gonflés à l’air chaud). Un spectacle magique à ne pas rater !

    Artisanat de Birmanie

    guide culture Birmanie artisanat

    La Birmanie offre un artisanat traditionnel de qualité inégalée, particulièrement bien conservé et sans s’être pour autant folklorisé. Mandalay, Yangon, Bagan et Inlé sont les 4 destinations majeures pour découvrir l’ampleur de la qualité et de la variété de l’artisanat birman. Lors de voyage en Birmanie ne manquez pas de visiter un ou plusieurs ateliers traditionnels pour apprécier le travail méticuleux des artisans qui se transmettent de génération en génération des savoirs-faires rares. Faîtes votre choix : feuilles d’or, orfèvrerie, laque, peinture, sculpture sur bois ou sur pierre, confection de marionnettes, de textiles en soie, en coton ou en fibres végétales, céramiques, poterie etc…

    Us et coutumes en Birmanie

    guide culture Birmanie coutume

    Votre guide vous aidera et vous expliquera le bon comportement à adopter lors de votre séjour en Birmanie.

    Quelques notes à savoir 

    + Les Birmans sont très accueillants et tolérants, comme l’exige la culture bouddhique, et ne vous feront pas remarquer vos impairs mais, évitez de parler trop fort ou de crier, de pointer votre doigt vers le visage de quelqu'un, même pour étayer une explication, de toucher la tête de quelqu’un, et les marques trop prononcées d'affection.

    + Demander l'autorisation de photographier et, si on vous la refuse, ne pas insister.

    + Veillez à déchausser en entrant dans les maisons, temples et pagodes, et y à respecter le silence, les cérémonies et les temps de prière. Dans les sites religieux, veillez à porter une tenue décente et évitez d’avoir les épaules et genoux découverts. Ne pas s’asseoir dos à Bouddha ni pointer ses pieds vers lui. A savoir que les femmes ne doivent jamais toucher un moine.

    Vous pourriez aimer aussi 

    >> Guide de voyage en Birmanie 

    >> Voyage en Birmanie  : Nos 10 coups de cœur pour la Birmanie


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image


Nouveautés

Lire la suite