• À la rencontre des ethnies à Hà Giang
  • À la rencontre des ethnies à Hà Giang

  • Mis à jour le 21 Mai, 2024       Par: Dzung NGUYEN
  • Hà Giang, véritable joyau du Tonkin, se distingue par sa richesse ethnique remarquable, où cohabitent plus de dix-sept groupes ethniques distincts, notamment les Mông, Tày, Pà Thèn, Lôlô, Phu La, Giáy, Dao, pour n'en citer que quelques-uns. Explorez en profondeur cette mosaïque culturelle et plongez-vous dans les traditions fascinantes de ces ethnies lors de votre séjour à Hà Giang.

    Ethnie Mông 

    ethnie hmong de ha giang vietnam

    Avec près de 200 000 membres, les Mông constituent le groupe ethnique prédominant à Hà Giang, représentant plus de 30 % de sa population. On distingue deux principaux sous-groupes, les Mông blancs et les Mông bariolés, qui se concentrent principalement dans les districts septentrionaux tels que Quan Ba, Yên Minh, Ðông Van et Mèo Vac, ainsi que dans les districts occidentaux tels que Hoàng Su Phì et Xin Man. Les Mông se distinguent par leurs pratiques agricoles, notamment la culture du maïs, du riz et du blé en haute montagne. Le maïs occupe une place prépondérante dans leur alimentation, étant utilisé pour préparer des plats traditionnels et des gâteaux festifs. Les Mông célèbrent le Nouvel An lunaire avec des rituels uniques, notamment la préparation de délicieux banh giày et banh trôi (boulettes de riz gluant sucrées).

    Ethnie Pà Thèn 

    ethnie pa then de ha giang vietnam

    À Hà Giang, ce clan d’une population d’aux alentours de 6000 personnes est appelé par les voisins sous d’autres noms Meo Lai, Meo bariolé ou Meo Rouge. De leur côté, les Pà Thèn se prennent pour « Pa Hung ». Ils sont le plus nombreux dans le district de Quang Binh et puis les districts de Bac Quang, Xin Man et Hoàng Su Phi.

    Originaires de Chine, les Pà Thèn se sont installés au Vietnam il y a environ 200 à 300 ans. Leur mode de subsistance repose sur l'agriculture, avec des cultures traditionnelles telles que le riz, le maïs et les légumes, ainsi que sur l'artisanat, notamment la broderie et le tissage.

    L’habitation des Pà Thèn se distingue en trois types, maison sur pilotis, maison sur terre et mélange de deux derniers. La culture des Pà Thèn est profondément ancrée dans des rituels et des festivités traditionnels, notamment le rite d'invocation à la pluie, qui témoigne de leur lien étroit avec la nature et les éléments. Le rouge est ainsi la couleur dominante de l’habit traditionnel des Pà Thèn. La femme arbore une chemise, une robe et une coiffure typique. Ce costume aux couleurs et motifs attractifs avoisinant ceux des Dao se porte souvent avec de beaux bijoux en argent. 

    Auparavant, les jeunes Pà Thèn avaient pour habitude de se marier très tôt, dès l’âge de 15 ou 16.  Le mariage entre les personnes de même alignement est totalement exclu. Selon la coutume, le marié habite chez les beaux-parents pour une période de 12 ans, sinon de 6 ans avec une somme d’argent pour compenser le reste du temps. L’enfant porte le nom de la mère. 

    Un rite traditionnel mystique préservé par les Pà Thèn est la fête du saut au-dessus du feu qui est tenue au 16e jour du 1er mois lunaire pour témoigner la reconnaissance vis-à-vis des génies et souhaiter de bonnes récoltes à venir. La fête a été classée au patrimoine culturel immatériel national en 2013 pour son originalité et ses valeurs particulières.

    Ethnie Tày

    ethnie tay de ha giang vietnam fete traditionnelle

    Les Tày représentent près d’un quart de la population de Hà Giang et sont principalement établis dans les vallées et les régions montagneuses près des cours d'eau. Ils se regroupent en villages, chacun possédant 15, 20 ou même des centaines foyers qu’on rencontre notamment dans les districts de Bac Quang, Quang Binh, Vi Xuyent et Bac Me. Leur habitat traditionnelse compose de maisons sur pilotis construites en bois précieux, avec des toits en tuile ou en feuilles de palmier. 

    Outre le Têt Nguyên Đan, les Tày célèbrent une série de fêtes traditionnelles et des rituels dédiés aux génies agricoles, à savoir « Long Tong » ou fête de descente dans le champ tenue aux premiers jours printaniers, fête d’invocation à la lune au 1er jour du 8e mois lunaire…Les Tày sont connus pour le chant de Then et le « dan tinh », un instrument folklorique propre à eux. Ceux-ci jouent un rôle important dans la vie spirituelle des Tày, comme étant moyen de communiquer avec les génies depuis les générations. 

    Ethnie Lô Lô

    ethnie lolo bariole ha giang

    La moins nombreuse des ethnies vietnamiennes, les Lô Lô sont parmi les premiers à exploiter la terre de Hà Giang. Ils s’y sont établis en deux sous-groupes, les Lô Lô noir et Lô Lô bariolé, distingués par les particularités vestimentaires, partageant le même langage et les mêmes coutumes. Si les premiers s’installent dans la commune de Lung Cu, les restent, plus populeux, se concentrent dans les communes de Lung Tao, Sung La des districts de Dong Van et Meo Vac. De même que les groupes ethniques domiciliés au plateau calcaire de Dong Van, leur architecture traditionnelle se caractérise par des maisons sur pilotis et des habitations en terre cuite, entourées de clôtures en pierre. Les fêtes traditionnelles des Lô Lô sont imprégnées de rituels mystiques, tels que le saut au-dessus du feu, qui reflètent leur profond respect pour la nature et les génies de la terre. Les Lô Lô sont également connus pour leurs costumes distinctifs, avec des motifs colorés et pointillés, qui sont une expression unique de leur identité culturelle.

    En mariage, les jeunes sont libres de chercher son âme de sœur. On compte beaucoup sur le rôle des entremetteurs qui sont deux couples jugés apporter la chance et le bonheur aux futurs conjoints. 

    Reconnaissables par la couleur vestimentaire, les femmes de l'ethnie Lô Lô à Hà Giang comme ailleurs sont revêtues de vêtements aux motifs pointilleux et bien colorés. Le dialecte des Lô Lô était écrit sur le bois ou la peau d’animal. Leur calendrier est oral, composé de onze mois, chacun représente un animal. Notons qu’elle est une des rares ethnies qui mettent en valeur le tambour de bronze en l’utilisant dans les danses et chants traditionnels ainsi que les rituels religieux.

    Ethnie Phu La

    ethnie phu la de ha giang vietnam

    Les Phu La, présents à Hà Giang depuis plus d'un siècle, se divisent en deux groupes distincts, les Lao Va Xo ou Xa Pho, et les Pu La. Ils pratiquent l'agriculture en terrasse, l'élevage et la vannerie, et vivent dans des villages en haute montagne au sein desquels une dizaine de maisons constitue généralement une communauté.

    Avec d’autres tribus, Mông, Dao, Tay et Nung, ils vivent dans le haut de montagne. Un village de Pu La abrite une dizaine de maisons, sur pilotis ou sur terre. Les chefs de village jouent un rôle crucial dans la vie sociale et communautaire des Phu La. En mariage, les jeunes sont libres dans le choix du partenaire. La mariée habite avec la famille de ses beaux-parents, comme veut la coutume.

    Côté habit, les Phu La se distinguent par les vêtements difficiles à se confondre avec ceux d’autres groupes, mariant des traits traditionnels et une touche rénovante. L’homme porte une veste à six pans avec les manches brodées. Pour la femme, c’est une veste de 5 pans caractérisée par le col carré et les zones colorées différentes. La bordure de la robe indigo est mise en relief par les motifs variés rouge, blanc et jaune. Elle a en tête une coiffure noire ou indigo. La jeune fille, quant à elle, se différente des femmes par une longue chevelure entourant le haut de la tête.

    Les Phu La sont réputés pour leurs produits artisanaux en bambou et en rotin, recherchés non seulement par les membres de leur propre groupe ethnique, mais également par d'autres communautés voisines. Leurs costumes traditionnels se distinguent par des motifs et des couleurs uniques, et leur calendrier est ponctué de festivités liées à l'agriculture et aux coutumes ancestrales.

    À lire également :

    >> Trek à Ha Giang, comment réussir son périple ?

    >> Ha Giang Vietnam : top 10 des choses à voir et à faire

    >> Les marchés montagneux à Hà Giang, couleurs des montagnes karstiques

    >> Comment passer la nuit chez l'habitant au Nord du Vietnam?

    >> Circuit dans le Nord-Est du Vietnam, que voir et que faire ?


Commentaire


Entrez le résultat du calcul suivant

Articles similaires


Nouveautés

Lire la suite