• Au pays des baguettes, top 6 des nouilles des soupes vietnamiennes
  • Au pays des baguettes, top 6 des nouilles des soupes vietnamiennes

  • le 15 Mai, 2018       Par: Dzung NGUYEN
  • Les Vietnamiens trouvent habituellement une raison de choyer le menu de la semaine avec quelques soupes de nouilles comme le pho, le bun ou le mien lorsqu’ils ont assez de riz, le plus consommé au quotidien. Par ailleurs, les recettes de soupes vietnamiennes sont tant variées que succulentes, que ce soit la région où l’on se restaure. Si les nouilles pho brillent avec la soupe pho, notre patrimoine culinaire, ses homologues aux particularités typiques, mérite chacune aussi une expérience à part.  Voici un petit décryptage des types de nouilles populaires au Vietnam qui vous donne une idée pour votre prochain séjour gustatif.

    1. Les nouilles pho

    Le plus connu des plats vietnamiens à base de nouilles est incontestablement le pho. Pour fabriquer les pâtes pho, le riz une fois trempé dans l’eau pendant au moins 4 heures est finement écrasé dans l’eau. C’est avec un moule qu’on fait les nouilles à partir de la pâte qui vont se consommer fraîches. Les restaurants vietnamiens offrent un large éventail de choix de pour savourer lepho et les plus recherchés sont pho au bœuf, pho au poulet, pho au ragoût de bœuf, pho sauté, pho salade …On distingue bien aussi les goûts des régions du nord et du sud en mettant à l’évidence le pho saigon et le pho hanoi.

           >> En savoir plus La meilleure soupe de pho vietnamienne, pho Hanoi ou pho Saigon ?

     

    2. Les nouilles bun 

    nouilles bun soupe vietnamienne

    Une des plus populaires des soupes vietnamiennes juste après le pho, est le bun composé aussi des pâtes de riz. Toutefois, les bun, plutôt rondes, sont plus blanches et souples que les pho. En plus des nouilles fraiches, on peut préparer les recettes de bun avec les sachets de vermicelles de riz séchées mis en vente dans les boutiques. Il existe trois façons de déguster les bun, soupe de nouilles, nouilles sautées et nouilles fraiches accompagnées du nem et de la sauce aigre douce. 

    En sillonnant le territoire vietnamien, vous aurez l’occasion de découvrir de nombreuses variantes de bun à chaque région de votre passage.  Bun cha,bun dau mam tom (vermicelles aux tofus et pâtes de crevettes) dans les villes et provinces du nord, bun bo Hue, bun aux méduses à Nha Trang, bun nuoc leo Soc Trang soupe de nouilles locales mêlant trois traditions, vietnamienne, chinoise et khmer). Quelle que soit la recette, les bun se dégustent traditionnellement avec des herbes aromatiques, mais aussi du chili, du poivre et du vinaigre épicé au besoin. 

    3. Les nouilles mien

    nouilles mien soupe vietnamienne

    Immanquable ingrédient de la préparation des nem, les mien sont les vermicelles sèches faits à partir de riz, canna, soja ou manioc. Ils sont trempés dans l’eau pour un certain temps avant d’accompagner d’autres ingrédients. Les miens deviennent translucides et coriaces une fois cuisinés. Également appelées pâtes chinoises, les mien se taillent une place parmi les plats vietnamiens populaires, étant présents dans nombre d’occasions, des repas traditionnels aux rencontres officielles en passant par les cantines de rue. Multiples versions de mien s’offrent aux convies à citer notamment soupe, sauté et salade.

    Concernant les soupes de mien, les plus courantes sont vermicelles au poulet, vermicelles aux pâtes de crabes, vermicelles aux anguilles du marais et vermicelles au canard de Barbarie avec jeune de bambou. 

    4. Les nouilles banh canh

    nouilles banh canh soupe vietnamienne

    Il s’agit des nouilles dont les habitants du centre et du sud du Vietnam sont friands particulièrement. Fabriquées de riz, blé, manioc ou mélange de riz et de manioc, les nouilles banh canh sont souples et un peu coriaces. En comparaison avec les bun, elles sont plus courtes et larges. La garniture d’une recette de bun se varie d’une région à l’autre, à citer par exemple porc, poisson, crabe et crevette. Le bouillon de la soupe de banh canh se prépare également avec des crevettes, poissons, jambonneau et des épices, selon le type. 

    Les banh canh les plus connus sont Nam Pho (Hue), Trang Banh (Tay Ninh) et Vinh Trung (An Giang). 

    5. Les nouilles banh da

    nouilles banh da soupe vietnamienne

    Ces pâtes sèches à base de riz sont connues en deux types selon la couleur, blanc et rouge. Les banh da blancs ressemblent aux nouilles pho, mais donnent plus de goût du riz, étant plus élastiques aussi. Plus larges que les blanches, les nouilles rouges, font la réputation de la cuisine de Haiphong, cité portuaire voisine d’Hanoi, où les banh da cua saurait combler délicieusement tous les gourmands dès la première bouchée. 

    6. Les mi ou pâtes de blé 

    nouilles mi soupe vietnamienne

    Il n’est pas question d’aborder l’histoire des pâtes de blé qui semble remonter à des milliers d’années dans notre pays voisin. Avec près 600 variétés de pâtes de blé qu’on retrouve dans le monde, celles-ci dépassent les frontières pour s’inviter chaleureusement au Vietnam. L’invention des nouilles instantanées par les Japonais renforce encore la popularité des nouilles de blé auprès des tables asiatiques, mais aussi dans de très nombreux pays.  

    Sachez qu’au Vietnam, les mi Quang peuvent prêter à confusion pour le terme mi qu’il renferme. Ce plat d’origine des provinces centrales du Vietnam s’impose comme incontournable aux voyageurs à Danang et Hoi An. Les nouilles jaunes épaisses aux garnitures variables (poulet, bœuf, crevettes, côte de porc, pâté vietnamien de porc)…s'assaisonnent nécessairement d'herbes, cacahuètes, piment, citron…

    Bonne découverte gourmande ! 


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image