• Le patrimoine architectural de Luang Prabang
  • Le patrimoine architectural de Luang Prabang

  • Mis à jour le 2 Dec, 2019       Par: La Rédaction
  • Langoureusement étendue sur une presqu‘île formée par la rivière Nam Khan et le Mékong, et entourée de montagnes luxuriantes, Luang Prabang séduit le voyageur par sa sérénité affichée mais également par son patrimoine architectural exceptionnel qui lui a valu d’être inscrit sur la liste du patrimoine de l’Unesco.  La richesse de l’architecture de Luang Prabang doit autant à ses temples qu’à ses villas coloniales et ses nombreuses maisons en bois sur pilotis, exemple préservé de l’habitat traditionnel lao. Prenez le temps de vous balader à pied dans la ville pour apprécier ce patrimoine unique en Asie du Sud-Est.

    L’architecture coloniale

    patrimoine Luang Prabang style néo colonial

    Pillée par des Pavillons noirs chinois en 1887 puis occupée par les troupes du Siam, le royaume de Luang Prabang est forcé d'accepter le protectorat français en 1893. La cité de Luang Prabang devient le lieu de résidence du commissaire français et se dote dès lors d'une architecture coloniale. Les autorités coloniales construisirent dès la fin du XIXème des routes, des ponts et des bâtiments administratifs. Les colons français qui s’installèrent dans la ville édifièrent quant à eux de belles maisons. Le régime colonial français et l'aristocratie laotienne de Vientiane élaborèrent une nouvelle fusion architecturale à Luang Prabang, inspirée des temples et des matériaux locaux, ainsi que de l'architecture française et indochinoise. Les Français firent appel à des maçons vietnamiens qualifiés pour construire des villas de deux étages dans toute la ville.

    Auparavant, les briques n'étaient utilisées que pour les temples et les Français introduisirent leur utilisation dans leurs propres bâtiments on y ajoutant le stuc avec des toits de tuiles inclinées et des fenêtres à volets en bois. Peu à peu, afin de s’adapter au climat tropical, on vit apparaître des bâtiments néo-coloniaux combinant à la fois des éléments locaux traditionnels et des influences françaises. Une harmonieuse réussie avec les structures en bois traditionnelles, ces structures coloniales et les boutiques d’inspiration chinoise ont ajouté un élément esthétique intéressant au patrimoine architectural de Luang Prabang. L’Institut Français de Luang Prabang en est un parfait exemple, cette villa ressemble à une maison de province française mais son escalier et sa toiture sont à l’image d’un temple bouddhique. Elle fut d’ailleurs la maison d’enfance de l’humoriste Pierre Desproges dont le père était directeur de l’école primaire de la ville. 

    L’architecture traditionnelle laotienne

    Ancienne capitale royale, la ville de Luang Prabang regorge de maisons anciennes propriétés des notables laotiens chassés du pays après la prise du pouvoir par les communistes en 1975. Beaucoup de ses maisons ont été heureusement préservées et témoignent de la diversité du formidable patrimoine architectural de la ville. Contrairement aux maisons construites par les français, les maisons laotiennes ne font pas appel à la maçonnerie et sont construites en bois et bambou. De plus, le plan de la maison traditionnelle obéit à des règles strictes de structuration de l’espace dictées par les croyances et les règles de vie laotienne. Une maison lao s’articule autour de deux pôles : la partie fermée, ou intime, de la maison, et la partie ouverte. La direction du corps pendant le sommeil est également très importante et doit être perpendiculaire à la ligne de faîte du toit de la maison. 

    Au niveau de la construction, la maison traditionnelle laotienne est faite de poteaux porteurs en bois et les parois de matériaux légers, torchis ou planche de bois.  Les maisons étaient généralement de forme rectangulaire avec un toit en croupe simple recouvert de chaume ou de bambou, avec une cuisine séparée située sur le côté. L'utilisation de pignons élevés et de matériaux naturels ont amélioré la ventilation, et les avant-toits saillants ont fourni une protection contre les fortes pluies saisonnières. Beaucoup de ces maisons traditionnelles laotiennes étaient sur pilotis pour assurer une meilleure ventilation alors que d’autres ont fusionné avec le style français avec une base à même le sol. L’habitation laotienne va également assimiler de nouvelles méthodes de construction avec l’arrivée de d’immigrés chinois et vietnamiens. 

    L’architecture religieuse

    Centre spirituel du Laos, Luang Prabang peut s’enorgueillir d’avoir su conserver un grand nombre de monastères, de temples et de pagodes bouddhiques dans les limites du site sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. L'architecture du temple de style Luang Prabang est semblable au style Lanna du nord de la Thaïlande. Son toit est très pointu et très escarpé au sommet, s’élargit progressivement, presque horizontal en bas et touche presque le sol. Les Laotiens disent parfois que ces toits ressemblent aux ailes d'une poule protégeant ses poussins. Beaucoup de temples ont des portes et des murs extérieurs recouverts de feuilles d'or.

    La sauvegarde du patrimoine architectural de Luang Prabang

    Depuis près de 25 ans l’Unesco a veillé à conserver la qualité architecturale de la ville. Depuis que Luang Prabang a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1995, un grand nombre de maisons ont été réhabilitées dans le respect du style traditionnel et de nombreuses habitations des moines qui sont très représentatifs de l’architecture de Luang Prabang, ont été restaurés ou même construites sur des plans anciens. La Maison du Patrimoine, située à l’extrémité de la péninsule, est certainement l’institution la clé de la réussite de la sauvegarde du patrimoine architectural de Luang Prabang. Elle aide et conseille les habitants pour construire, réparer ou agrandir leurs maisons dans la zone ancienne protégée. Faisons le vœu que le charme traditionnel de Luang Prabang survive à un tourisme de plus en plus invasif.

    Cet article pourrait également vous intéresser :

    >> Visiter Luang Prabang  : Top 10 incontournables à voir et à faire


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image