• L’ethnie Muong au berceau des fêtes ancestrales
  • L’ethnie Muong au berceau des fêtes ancestrales

  • le 26 Avril, 2018       Par: Dzung NGUYEN
  • Les Muong figurent, parmi 54 peuples constituant le tissu culturel vietnamien, les ethnies d’une population aux alentours d’un million d’âmes telles que Hmong, Tay, Thai, Nung et Khmer. Ce clan vit principalement dans les régions septentrionales qu’on retrouve notamment à Hoa Binh, berceau des rites traditionnels et partiellement dans les montagnes de Thanh Hoa au nord du centre. L’ethnie Muong est connue pour être partie intégrante de la culture Hoa Binh datant de plus de 10.000 ans.

    Également connus sous d’autres noms comme Mon, Mual et Moi, les Muong ont la même origine que les Viet ou les Kinh, majoritaires, relevant du groupe linguistique Viet-Muong. Ils ont pour vocation de s’établir dans vallées, à proximité des routes en vue de faciliter les activités marchandes. La culture du riz inondée est leur première activité agricole, jouant ainsi le rôle d’alimentation principale. S’y ajoutent d’autres pratiques supplémentaires comme culture sur brûlis, tissage et vannerie…

    Vêtement traditionnel des Muong

    ethnie muong habit traditionnel

    L’homme de Muong porte un chemisier au col rond avec deux pochettes, un pantalon ample ajouté d’un foulard comme ceinture et une étoffe blanche en tête. Au jour festif ou lors d’un rite traditionnel, les hommes Muong optent pour un habit aux vives couleurs comme pourpre ou jaune avec un foulard bleu marin foncé et un manteau noir boutonné à droite.

    Les femmes de Muong sont reconnaissables par une courte chemise au col fendu avec de longues manches. Deux couleurs qui s’imposent sont le brun et le blanc. À l’intérieur, elles se mettent un «ao yem» ou camisole traditionnelle. La grande distinction de la tenue féminine des Muong consiste en bordure et en ceinture de la jupe noire qu’elles portent. Rectiligne, la jupe qui est en soie ou en velours descend jusqu’aux chevilles. La bordure, quant à elle, met en avant la doigtée de la femme avec des motifs brodés par soi-même. Tellement colorée, celle-ci va parfaitement avec le blanc de la chemise et le noir de la jupe pour donner un charme particulier aux femmes de Muong. 

    Elles ont toujours en tête une coiffe blanche dont le nœud présente un sens qui varie selon la place. Un nœud en haut du chignon représente la sérénité et en bas, les condoléances à un proche. Pendant les festivités, elles y ajoutent un manteau normalement de couleur jaune, sans bouton et aussi des colliers, bracelet en argent. 

    Maison traditionnelle des Muong

    ethnie muong maison traditionnelle

    La cuisine des Muong

    Ce peuple habite la maison sur pilotis adossée à la montagne, ce qui se retrouve communément chez certaines autres minorités comme TayThaï, Nung...La coutume veut que l’orientation de l’entrée de l’habitation doive répondre aux principes de la géomancie. Une maison typique possède une salle et deux travées avec une toiture couverte de chaume ou de feuilles de palmier. Deux escaliers sont séparément disposés ayant les foncions bien distinctes. Celui à droit est réservé à l’homme et aux invités, sous lequel on met de l’eau dans les tubes de bambous servant au lavage de pied. Le reste, quant à lui, installé à gauche, est pour les tâches ménagères, l’élevage… L’escalier se doit posséder des marches au nombre impair qui étant censé apporter de la chance, selon la croyance des Muong.

    Notons que la cuisine occupe une grande place dans la maison où se déroule toute affaire majeure de la famille et de la communauté. Eu égard à deux escaliers disponibles, la maison possède également deux cuisines différentes. Toujours bien arrangée, la principale placée près de la fenêtre sert à accueillir les hôtes. On y trouve les aliments accrochés en haut pour le séchage comme riz, maïs, viande de buffle et de bœuf. La supplémentaire est simplement pour le réchauffage et le séchage des d’objets ménagers. 

    Coutumes des Muong

    Le calendrier traditionnel de cette ethnie se compose de 12 plaquettes de bambou sur lesquelles sont sculptés les signes expliquant les heures et jours propices à telle et telle chose.

    ethnie muong calendrier traditionnel

    Calendrier ancestral des Muong

    Les Muong sont de grands passionnés de poésie, contes légendaires et chants populaires qui participent à la grande diversité de l’héritage folklorique vietnamien. Quant aux instruments de musique traditionnelle, un des plus remarquables de cette ethnie est gong. Omniprésents, les gongs s’invitent dans les occasions importantes, fêtes, mariage, funérailles…

    Quant au mariage des Muong, les jeunes sont libres de se faire connaissance et de choisir soi-même son conjoint ou sa conjointe. La cérémonie de mariage est a priori précédée de plusieurs étapes à savoir, rencontre entre les parents, cadeaux à apporter par le jeune homme à la famille de sa futur conjointe, fiançailles, première cérémonie de mariage et accueil de la mariée. 

    Les Muong et leurs fêtes populaires 

    La fête Pôôn Pôông des Muong au district Ngoc Lac, province de Thanh Hoa

    Au rythme des activités agricoles, les fêtes et rites traditionnels des Muong, nombreux et animés, ont lieu toute l’année à citer notamment spectacles des gongs pour souhaiter de bonnes choses pour une nouvelle année, invocation des pluies pour les travaux champêtres, descente au champs, « lavage des feuilles du riz » en hommage des fondateurs des villages de Muong et fête du nouveau riz…

    Reconnue patrimoine immatériel national, la fête Pôôn Pôông met en valeur l’attachement aux traditions ancestrales des Muong à Thanh Hoa. Ce rite signifiant «Jeux avec fleurs» réside dans 48 animations de reproduction des pratiques religieuses et coutumières ainsi que des jeux populaires des Muong. Il est tenu lors des fêtes printanières, du nouveau riz et du 7ème mois lunaire. 

           >> Vous aimerez aussi 6 règles de vie à respecter avec les ethnies du Vietnam 


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image