• La montagne de l’œil de dieu à Cao Bang
  • La montagne de l’œil de dieu à Cao Bang

  • Mis à jour le 8 Mai, 2020       Par: La Rédaction
  • De magnifiques ressources naturelles, des massifs et plateaux karstiques à perte de vue, une richesse culturelle et l’authenticité des ethnies locales  font de la province de CAO BANG une terre d’aventures et de découvertes propre à intéresser et retenir tout  voyageur dans cette haute et historique région du Haut Tonkin…

    C’est au fond d’une de ces vallées, sauvage et majestueuse, que se découvre le hameau de Ban Danh, blotti et entouré de nombreux pitons calcaires qui en font la surprenante et étrange beauté.

    Ban Danh est le point de départ pour aller à la découverte de l’Oeil de Dieu, curieuse et gigantesque cavité de plus de 50 mètres de diamètre traversant de part en part un des très nombreux pitons calcaires, immenses rochers, qui  parsèment à perte de vue le fond de la vallée .

    Oeil de Dieu, voilà un nom bien étrange mais le peuple Tay qui habite la vallée a depuis fort long longtemps appelé ce lieu Phja Piot, ce qui signifie tout simplement "La montagne avec un trou".

    lac thang hen cao bang

    Lac Thang Hen

    Un petit ressaut en guise d’observatoire et nous voilà face à ces reliefs pointus recouverts de forêt primaire , avec à leur pied non seulement le lac Nam Trach et sa couleur de jade, mais un ensemble de «36 lacs séparés par les formations rocheuses et dont les niveaux varient suivant les saisons. Ces lacs, appelés Thang Hen, sont reliés entre eux par des écoulements de surface ou des résurgences d’eaux souterraines, en particulier durant la saison des pluies. Leur niveau peut varier très rapidement et lors de la saison sèche, laisser la place aux pâturages et aux troupeaux des populations locales...

    peuple tay cao bang

    Outre ces étonnantes et uniques particularités géologiques, à seulement 15 mn à pied, le long du sentier, le voyageur curieux pourra profiter de l’harmonie paisible du peuple Tay dans le hameau de Ban Danh, avec ses maisons sur pilotis, les murets bâtis de pierres et, entourant le village, les rizières et les champs ou paissent les buffles ...Vrai moment de vie et de détente dans cette nature, devenue jardin par le patient travail des hommes

    >> À lire également Cao Bang Vietnam, une région captivante hors des sentiers battus


Commentaire


Tapez les caractères qui s’affichent dans l’image